• février 7, 2022
  • Aucun Commentaire
  • 305

Groupama vous conseille La sécurité des bâtiments passe par la prévention

Groupama vous conseille La sécurité des bâtiments passe par la prévention

Eleveurs spécialisés, porcins ou avicoles, chaque année, on dénombre beaucoup trop d’incendies dans le milieu agricole. Les conséquences peuvent être dramatiques : pertes du cheptel, de l’outil de travail, d’un patrimoine familial …
Pour éviter le développement d’un incendie, la sécurité doit être intégrée dans le suivi régulier des installations ou au moment de la construction pour les nouveaux bâtiments.

Incendie … des origines diverses
Chez les éleveurs spécialisés, porcins ou avicoles, 26 % des sinistres sont d’origine électrique et 18 % sont dus au chauffage1.

Quelques points de vigilance au moment de la construction
Pour garantir la protection des biens, nous vous recommandons de vérifier particulièrement :

  1. Le respect des normes de construction : votre constructeur doit vous certifier que la construction est conforme au cahier des charges. Il vous délivre également une attestation d’assurance de responsabilité décennale et un PV de réception de fin de travaux.
  2. Les dispositions constructives doivent assurer une séparation entre les bâtiments et/ou entre les différents locaux. L’objectif est de limiter les conséquences d’un incendie : distance minimale de 10 m entre les bâtiments, murs et portes coupe-feu…
  3. L’emploi de matériaux de construction et de produits de qualité. Privilégier les matériaux de classe incombustible et dans le cas de la mise en œuvre de panneaux sandwichs, veillez à respecter la conformité avec le document technique Apsad D14-A: pas de mousse nue accessible, passage de câbles protégé et écartement des équipements électriques (armoires, luminaires, prises, interrupteurs, boîtes de dérivation…).
  4. Les locaux techniques abritant les énergies, (armoires électriques…) doivent également être conçus en matériaux incombustibles.
  5. Une installation électrique conforme. Respecter la norme C 15-100 en vigueur au moment de la mise en place y compris une protection contre la foudre. Veillez à la faire contrôler avant sa mise en service par un organisme agréé. L’installateur doit systématiquement vous fournir le dossier technique complet (schémas électriques intégrant la sélectivité, PV de fin de travaux…).
  6. Une installation de chauffage faite par un installateur agréé. Pour vos bâtiments chauffés au gaz, faites réaliser l’installation par un professionnel qualifié. Les raccordements et les appareils utilisés devront répondre aux normes XP D36 et aux directives CE 90/396 en vigueur.
  7. Des moyens de secours disponibles adaptés aux risques. Ils doivent être présents en nombre suffisant et vérifiés périodiquement : extincteurs, ressources en eau pour les secours extérieurs…
  8. Des dispositions prises pour assurer en toute sécurité l’évacuation des personnes en cas d’incendie : issues de secours, éclairage de sécurité, consignes de sécurité…

Des mesures à prendre tout au long de la durée de vie de votre bâtiment
La sécurité et la prévention de votre outil de travail doivent s’installer tout au long de la vie de vos bâtiments et tout au long de votre activité. En complément des points clés, veillez également à :

  • Entretenir vos installations techniques et faire réaliser au minimum tous les 3 ans un contrôle par thermographie infrarouge de l’installation électrique
  • Appliquer la procédure de « permis de feu » pour tous les travaux par points chauds.

Vous souhaitez plus d’information sur les services proposés par Groupama, n’hésitez pas à contacter votre conseiller agricole.

N° Cristal 0959 320 319

(1) Observatoire de la sinistralité sur le marché agricole, 2018 (Groupama).