• mai 19, 2022
  • Aucun Commentaire
  • 624

La cellule technique de l’adasea.d’Oc poursuit l’inventaire

La cellule technique de l’adasea.d’Oc poursuit l’inventaire

L’adasea.d’Oc réalise notamment, depuis 2012, l’actualisation des inventaire des zones humides sur plusieurs bassins versants du département du Lot.

Les zones humides et l’Agriculture

Dans le département, la gestion de l’eau est étroitement liée à la présence de nombreuses zones humides, situées le plus souvent en fond de vallée .

Ces milieux assurent de multiples fonctions d’intérêt général : limitation des phénomènes d’inondation ou de sécheresse, épuration et régulation des eaux, corridors écologiques et réservoirs de biodiversité, production de biomasse (fourrage en période sèche), qualité paysagère…

L’une des particularités de ces zones est qu’elles sont à près de 80%, exploitées par des agriculteurs, le plus souvent sous forme de prairies (de fauche et/ou pâturées). Depuis quelques années, la législation concernant ces milieux tend à se renforcer fortement.

Accompagner et informer les gestionnaires

Sous l’impulsion de la profession agricole du département et avec l’appui de l’Agence de l’Eau Adour Garonne, l’adasea.d’Oc s’est positionnée comme Cellule d’Assistance Technique à la gestion des Zones Humides dès 2010. En 2022, le Syndicat Mixte du bassin du Lot et le Syndicat Mixte du bassin Célé-Lot Médian , en partenariat avec la Chambre d’agriculture du Lot, missionnent la CATZH pour actualiser les inventaires de zones humides sur leurs territoires respectifs.

La mise en œuvre du programme d’actualisation, un planning prévisionnel

Un travail de pré-repérage a été réalisé par photo-interprétation et des zones humides potentielles ont ainsi été pré-cartographiées.

Pour nous contacter : Aélys ARNAL (05.65.20.39.37)