• juin 2, 2022
  • Aucun Commentaire
  • 512

Les outils de binage des lavandes en démonstration

Les outils de binage des lavandes  en démonstration

La Fdcuma a organisé une belle démonstration de désherbage et binage mécanique le 18 mai à Carnac-Rouffiac. Les agriculteurs ont pu voir travailler trois matériels différents et comparer leurs capacités.

La culture de la lavande est en plein développement sur notre département, le plus souvent en mode de production biologique pour répondre aux attentes du marché. Mais cette méthode interdit l’utilisation des désherbants chimiques. Les producteurs doivent donc se tourner vers le désherbage mécanique qui ne peut être que manuel, ce qui est extrêmement fastidieux, ou mécanisé en faisant appel aux bineuses existantes. Mais quel outil choisir et à quel coût ? Pour répondre à cette question, la Fdcuma avait invité trois constructeurs à venir faire une démonstration de leurs matériels sur une parcelle de lavande mise à disposition par Laurent Lagarde, producteur à Carnac-Rouffiac.
Trois bineuses
La première désherbineuse était celle de la société Gersoise Elatec qui s’est spécialisée dans la fabrication de ces matériels pour maraîchage et plantes aromatiques. Le modèle présenté était une sarcleuse à utiliser en début de saison quand les adventices sont encore petites. Elle est équipée de deux rotors animés par la prise de force du tracteur. Elle ne nécessite qu’un tracteur de faible puissance et permet d’avancer à vitesse modérée, un opérateur dirigeant manuellement les rotors autour des pieds de lavande. Le deuxième équipement était le modèle Chopstar de la marque Autrichienne Einböck. Cette bineuse de plus grand gabarit est également plus efficace sur les adventices jeunes. Elle est équipée d’un guidage par caméra et de différentes options de binage du sol, combiné disques et lames, dents vibrantes, autoétrille, avec un écartement adaptable de ces éléments. Elle peut donc être utilisée sur plusieurs types de cultures mais est aussi plus chère. Enfin, la société Terrateck présentait une bineuse équipée de doigts Kress de souplesse variable (dur, moyen ou très souple). Ils sont en matière souple et tournent rapidement pour arracher les mauvaises herbes. Ce matériel permet de rouler plus vite mais nécessite la présence d’un opérateur pour diriger les doigts. Il peut également être équipé d’une caméra d’autoguidage. Les participants ont pu voir évoluer ces bineuses en conditions réelles et comparer leurs capacités. Les constructeurs ont répondu aux nombreuses questions, rendant cette démonstration très vivante.