• décembre 7, 2022
  • Aucun Commentaire
  • 380

Valorisation des peaux : L’abattoir de Saint-Céré et le GDS mobilisés

Valorisation des peaux : L’abattoir de Saint-Céré et le GDS mobilisés

L’abattoir de Saint-Céré est inscrit dans le programme FECNA de valorisation des peaux de veaux sous la mère. Il travaille leur qualité tout comme les éleveurs appuyés par le GDS, Elvea et Capel.

 

L’abattoir de Saint-Céré a été agréé pour travailler ces peaux de haute qualité après avoir mis ses équipements aux normes avec la Fédération Nationale des Cuirs et Peaux dans le cadre du projet FECNA. Sept abattoirs Français s’étaient positionnés sur cette action qui vise à valoriser au maximum la peau des veaux sous la mère.

Ce débouché vient donc compléter la valeur bouchère de ces veaux. Des peaux qui, si l’animal est bien élevé et sa peau bien travaillée, pourront être vendues dans les meilleures conditions commerciales aux tanneurs. Mais cette démarche implique plus de 250 indicateurs de qualité, un vrai travail de spécialiste qui associe éleveurs et opérateurs en bouverie, sur la chaîne comme au saloir.

Les éleveurs impliqués

Plusieurs éleveurs de veaux sous la mère sont inscrits dans cette démarche et sont suivis par les techniciens du GDS 46 et des Organisations de producteurs Elvea et capel, pour améliorer la qualité des peaux de leurs veaux.

Ces peaux étant disqualifiées par des défauts provenant de l’élevage (piqûres d’insectes, teignes, poux, mouches, moustiques, griffures par objets des box…). Ces blessures laissent des traces irréversibles sur les peaux qui sont ensuite très difficiles à valoriser. Les tanneurs se sont donc rapprochés des acteurs de l’élevage pour mettre en place des protocoles techniques et sanitaires afin d’éviter toutes ces agressions et d’augmenter ainsi la part des peaux de premier choix.

Les techniciens d’élevage, dont Charlotte Bayle, sont mobilisés sur ce programme, réalisant des audits chez les éleveurs, pour améliorer leurs pratiques zootechniques et sanitaires. Ils travaillent sur la conception des bâtiments, le suivi sanitaire des animaux, et les différents aménagements à mettre en place pour éviter ces blessures.