• décembre 8, 2022
  • Aucun Commentaire
  • 317

Session Chambre d’agriculture : Contrer la perte de compétitivité de notre agriculture

Session Chambre d’agriculture : Contrer la perte de compétitivité de notre agriculture

De gauche à droite, Serge Mérillou, Mireille Larrède, Christophe Canal, Laurent Magot et Christophe Hillairet.

Les membres de la Chambre d’agriculture avaient invité le sénateur Serge Mérillou, auteur d’un rapport d’information très commenté qui met en évidence la perte de compétitivité et le recul de l’Agriculture Française dans tous les domaines. La session a approuvé ses conclusions et surtout ses préconisations pour remettre nos filières de production sur les bons rails.

 

Décrochage

A l’heure où le commerce mondial des produits agricoles n’a jamais été aussi dynamique, la France est l’un des seuls grands pays dont les parts de marché reculent ! Elle est passée en vingt ans de la seconde à la cinquième place des exportateurs agroalimentaires avec un excédent qui ne cesse de diminuer, et ne repose désormais que sur les vins et spiritueux. Parallèlement, les importations alimentaires explosent, doublant en vingt ans et représentant désormais plus de la moitié des denrées consommées dans certains produits.

 

Préconisations

Pour retrouver le chemin de la croissance, les sénateurs font plusieurs préconisations afin de provoquer un véritable choc de compétitivité du secteur productif. On retiendra entre autre la maîtrise des charges de production, notamment réduire les coûts de main d’œuvre et mettre en place un mécanisme de sur-amortissement ou de crédit d’impôt pour les investissements.

 

Actualité

Un point était fait sur la situation comptable de la Chambre. Elle subit comme toutes les entreprises la flambée des charges . Les objectifs fixés sont atteints mais les marges de manœuvre seront réduites en 2023. Les responsables ont malgré tout décidé de limiter l’augmentation du tarif des prestations à 3 %, bien moins que l’inflation, afin de ne pas pénaliser les agriculteurs qui en bénéficient.
Les membres abordaient alors différents sujets d’actualité. Ils adoptaient une motion sécheresse demandant la reconnaissance de calamité agricole pour tout le territoire Lotois et des aides afférentes.

 

Une session très fournie autour de sujets majeurs pour l’avenir de notre agriculture