• décembre 14, 2022
  • Aucun Commentaire
  • 284

Épizootie d’influenza aviaire de 2021-2022 : versement d’une seconde avance à partir de mi-janvier pour soutenir la filière

Épizootie d’influenza aviaire de 2021-2022 : versement d’une seconde avance à partir de mi-janvier pour soutenir la filière

Dans la lignée des annonces précédentes, et afin de répondre aux difficultés de trésorerie des éleveurs de volailles et sans attendre mars, le ministre de l’agriculture et de la souveraineté alimentaire, Marc Fesneau, a décidé le versement d’une seconde avance à partir de la mi-janvier pour les éleveurs qui auront déposé un dossier demande d’indemnisation avant la fin de l’année.

Précision : Les modalités précises ne sont pas encore définies, par exemple la part d’avance / solde n’est pas encore connue ;

Demander cette aide

Pour mémoire : A la suite de l’épisode d’influenza aviaire H5N1 2021-2022, des mesures d’interdiction de mise en place de volailles dont gibier à plumes (palmipèdes, gallinacés et colombinés) ont été décidées dans des zones réglementées. Le gouvernement met en œuvre une indemnisation des pertes de non production durant les vides prolongés subis du fait des mesures de restrictions et des interdictions de remise en place de volaille au sein des zones règlementées (I1). Pour ces élevages, afin de pallier les difficultés de remise en place après la levée des restrictions sanitaires et compte tenu de l’impact de l’épisode d’influenza aviaire H5N1 2021-2022 sur le maillon sélection-accouvage et de ses conséquences sur le maillon production, l’Etat met également, en œuvre une indemnisation exceptionnelle des vides prolongés à la suite des levées de restriction (I2).

Ces pertes ont déjà fait l’objet de dispositifs d’avance.

L’Etat prend en charge :

100% des pertes subies pendant les mesures sanitaires (I1) ;
100% des pertes post-restrictions sanitaires dues aux éventuelles difficultés de remise en place (I2) sur au maximum 150 jours de vides consécutifs à la levée des mesures sanitaires, et en tout état de cause jusqu’au 15 février 2023 au plus tard.

Pour rappel le téléservice est ouvert pour le dépôt des demandes d’aide jusqu’au 24 février 2023 à 14h.

 

 

Ce dispositif est opéré par FranceAgriMer et instruit par les DDT(M). Toutes les informations relatives au dispositif sont en ligne sur le site de FranceAgriMer : https://www.franceagrimer.fr/Accompagner/Dispositifs-par-filiere/Aides-de-crise/INFLUENZA-AVIAIRE/H5N1-2022-Amont-eleveurs-solde