• janvier 12, 2023
  • Aucun Commentaire
  • 220

Rencontres techniques melon sud-ouest : Une belle campagne 2022

Rencontres techniques melon sud-ouest : Une belle campagne 2022

Les producteurs de melon se sont retrouvés à l’invitation du CEFEL et de la Chambre d’agriculture du Tarn et Garonne pour une réunion technique de bilan de campagne et d’analyse des essais réalisés sur la saison.

Calibrage

La nouvelle grille tient compte du fait que les melons de calibre 12 sont les plus demandés. L’objectif est donc d’élargir au maximum ce calibre 12 et de diminuer le calibre 15. Il était rappelé qu’un seul mode de calibre est obligatoire, le poids ou le diamètre.

Actualité phyto

La météo particulièrement chaude et sèche de l’été 2022 s’est montrée défavorable aux bioagresseurs. Les attaques sur les melonnières ont donc été très modérées, un peu de bactériose qui reste préoccupante sur notre bassin, et quelques dégâts de pyrales et sésamies. Depuis 2019, le CEFEL mène des essais sur le comportement des différentes variétés de melon à la bactériose. Il observe des différences significatives selon les variétés, que ce soit sur feuilles ou sur fruits. Le Bion 50 WG donne les meilleurs résultats mais il n’est pas autorisé sur l’usage bactériose! En outre, il doit être utilisé avec beaucoup de précautions.

Les responsables professionnels entendent donc demander son extension d’usage sur la bactériose, notamment du melon. Par ailleurs, la réglementation phyto devient de plus en plus contraignante. En 2023, les produits à base de diméthomorphe seront également concernés, notamment le Zampro Max et l’Optimotech. Le resserrement de ces conditions d’usage préoccupe les producteurs qui se sentent de plus en plus contraints.

Nouvelles variétés

Un point était aussi fait sur les nouvelles variétés utilisables. La liste des variétés 2023 est d’ailleurs en accès libre sur les sites du CEFEL et de la Chambre d’agriculture du Tarn et Garonne. Les producteurs disposent ainsi d’une large palette de variétés dans la quelle ils peuvent choisir les mieux adaptées à leurs conditions de mise en culture.

Paillages biodégradables

Enfin, le CTIFL a mené des essais sur différents films biodégradables dans le cadre de son projet SOPAME, en partenariat avec le CEFEL. Ils présentent des points forts, notamment la facilité de ne pas être enlevés en fin de culture.