• mai 23, 2023
  • Aucun Commentaire
  • 215

PAC 2023 : La Chambre d’agriculture très sollicitée

PAC 2023 : La Chambre d’agriculture très sollicitée

L’opération PAC s’est avérée cette année compliquée à cause de plusieurs facteurs qui se sont cumulés, la réforme de la PAC, la défaillance du logiciel Télépac, et les retards pris dans la parution des textes réglementaires et les MAEC. La Chambre d’agriculture a du mobiliser des moyens exceptionnels pour accompagner les 2450 agriculteurs qui ont fait appel à ses services afin de boucler leurs dossiers PAC 2023. L’établissement consulaire, qui appuie plus de 80 % des demandeurs du Lot, peut se féliciter d’avoir mené cette opération à bien malgré la multiplication des contre temps, et c’est là le principal point positif. Au 15 mai, ces dossiers étaient quasiment finalisés, le Ministère laissant cette année jusqu’au 30 mai. Côté négatif, on relève la grosse défaillance du logiciel de déclaration Télépac dont la totalité des fonctionnalités n’était pas opérationnelle. Ainsi, la Chambre d’agriculture a du développer ses propres outils pour vérifier la conformité des dossiers et permettre aux agriculteurs de choisir les meilleures voies d’accès aux aides. Les nouvelles photos aériennes de Télépac ont aussi montré que certaines modifications réalisées par l’IGN étaient erronées, notamment sur les SNA et les ZDH, ce qui a généré davantage de travail pour les corriger ! La profession déplore également les gros retards sur la parution des instructions techniques qui concernent les nouvelles réglementations, toujours pas connues à ce jour! Une réforme très complexe qui génère pour les agriculteurs des difficultés de compréhension et d’anticipation d’assolement.