• mai 24, 2023
  • Aucun Commentaire
  • 224

Évaluation de la séparation vente/conseil des phytos

Évaluation de la séparation vente/conseil des phytos

Dominique Potier, député de Meurthe-et-Moselle, co-préside la mission parlementaire sur la séparation du conseil et de la vente des produits phytosanitaires. Il souligne que deux options se présenteront : rénover ou abandonner ce mécanisme qui n’a aucun soutien. La mission, initialement prévue pour septembre 2022, a été officiellement lancée en avril 2023 et a réellement commencé en mai. Stéphane Travert, ancien ministre de l’Agriculture et promoteur de cette séparation dans la loi Egalim, co-préside également cette mission. L’objectif principal était de réduire l’utilisation des produits phytosanitaires, mais selon Potier, les résultats semblent insatisfaisants. Il estime que cette stratégie affaiblit le dispositif des CEPP et la responsabilité des vendeurs, alors qu’une dynamique positive était en place auparavant. La mission interrogera divers acteurs de l’industrie, tels que le ministère de l’Agriculture, les chambres d’agriculture, l’Anses, Inrae, Phyteis, les coopératives et les négoces. Potier remarque que personne ne soutient ce projet, considéré comme une fausse bonne idée depuis le début. Si le bilan confirme l’absence de résultats probants, il affirme qu’il sera nécessaire de reconnaître l’échec et de choisir entre la rénovation ou l’abandon de cette séparation du conseil et de la vente. Le verdict sera rendu en juillet 2023.