• juin 6, 2023
  • Aucun Commentaire
  • 353

Lutte contre la Flavescence dorée : Une réglementation renforcée pour la préservation du vignoble

Lutte contre la Flavescence dorée : Une réglementation renforcée pour la préservation du vignoble

La Flavescence dorée, un phytoplasme considéré comme un organisme nuisible de quarantaine, fait l’objet d’une attention soutenue dans le domaine agricole.

Afin de lutter efficacement contre cette maladie, les traitements visant à éradiquer le vecteur Scaphoideus titanus sont strictement encadrés par un arrêté préfectoral.

Le dernier arrêté, paru le 22 mai 2023, classe les communes concernées en trois catégories distinctes :

Les communes non mentionnées dans cet arrêté se situent en dehors de la zone délimitée, et aucune mesure de lutte n’est donc obligatoire dans ces zones. Les dates d’interventions réglementées sont communiquées aux viticulteurs, marquant le début des traitements obligatoires. Cette année, le premier traitement obligatoire est prévu du 3 au 12 juin 2023.

Il est important de noter que même en agriculture biologique, les traitements insecticides restent obligatoires pour lutter contre la Flavescence dorée. Dans le cadre de cette lutte obligatoire, les distances de sécurité habituellement appliquées aux riverains ne sont pas en vigueur.

Depuis le début de la prospection en 2016, pas moins de 10 350 hectares de vignes ont été inspectés, et 8 569 pieds de vigne ont dû être éliminés en raison de leur contamination par la Flavescence dorée ou le bois noir. La destruction des ceps infectés demeure une étape essentielle pour assurer la pérennité du vignoble.

La prospection de l’année 2023, qui débutera en août, portera sur une superficie de 1 200 hectares surveillés chaque année. Les viticulteurs concernés seront informés par courrier du lancement de ces opérations de surveillance.