• juin 28, 2023
  • Aucun Commentaire
  • 758

L’agriculture de conservation des sols pour une meilleure efficience de l’eau ?

L’agriculture de conservation des sols pour une meilleure efficience de l’eau ?

L’agriculture de conservation des sols est-elle une solution aux problèmes d’érosion ? De baisse de la biodiversité des sols ? De séquestration du carbone dans les sols ? De hausse du prix des carburants ? A la fin probable du GNR agricole ? Est-elle un levier pour s’adapter au changement climatique ? Pour régénérer les sols ? Permet-elle d’assurer de bons rendements sur toutes les cultures, été comme hiver, et de baisser les besoins en irrigation ? En théorie oui !

Pour répondre à ces questions et mesurer son intérêt, le GAEC de Ringuette à Girac (Olivier et Philippe Puyjalon), appuyé par la Chambre d’agriculture du Lot s’est engagé depuis 3 ans dans l’expérimentation pour la transition vers l’agriculture de conservation, dans le cadre du programme OGAYA, cofinancé par l’Agence de l’eau. Une partie du maïs a été cette année semé en direct, après un couvert, grâce à un semoir direct John Deere équipé de la technologie « precision planting ». Un dispositif de suivi tensiométrique permettra, pour la 3ème année consécutive, de mesurer les différences de comportement hydrique entre les sols vivants et les sols labourés voisins. L’été 2022 avait mis en évidence des atouts mesurables pour ce mode de production en maïs. Sur sol vivant, le maïs avait bien mieux exploré le sol en profondeur et moins souffert des conditions estivales extrêmes. D’autres essais sont en cours sur le thème de l’efficience de l’eau comme la double culture orge/soja en semis direct.