• juillet 28, 2023
  • Aucun Commentaire
  • 461

Capel : Cinquante ans d’appui au développement agricole

Capel : Cinquante ans d’appui au développement agricole

Réunis en assemblée générale le 29 juin à Gramat, les adhérents ont fêté le cinquantième anniversaire de la création de la coopérative. Forte d’une grande richesse humaine, la Capel poursuit son chemin au service des agriculteurs malgré la conjoncture difficile.

 

Un exercice 2022 solide

Le président Christophe Canal s’est félicité des résultats économiques de l’année 2022, saluant le travail des équipes qui ont du redoubler d’efforts dans une conjoncture particulièrement difficile. La guerre en Ukraine a complètement déréglé les cours des matières premières avec une inflation historique à la clé, notamment sur l’énergie et par contrecoup sur les fournitures agricoles (engrais, carburants, aliments…). La météo s’est acharnée avec une terrible sécheresse compromettant les récoltes d’été. Enfin, la filière avicole a été frappée de plein fouet par l’épidémie d’influenza aviaire, particulièrement les élevages de palmipèdes, avec beaucoup d’exploitations touchées, des abattages massifs et l’impossibilité de repeupler par manque de disponibilité des canetons. Dans un tel contexte, la coopérative a du faire preuve d’une grande résilience et d’une forte mobilisation pour maintenir le cap et équilibrer ses résultats comptables.

 

Tassement des productions

Cette conjoncture a pesé sur les différentes filières de production. La Quercynoise a ainsi perdu 25 % de ses canards, mais a pu tout de même maintenir sa marge bénéficiaire et lancer la création d’une ferme de ponte pour sécuriser ses approvisionnements. Le groupement Bovidoc a également été chahuté, notamment son activité veau sous la mère en net recul, beaucoup d’éleveurs vendant leurs animaux. Le groupement ovin a profité de cours de l’agneau porteurs, mais cette hausse des prix peine à compenser la flambée des charges. Les céréales accusent de mauvais rendements à cause de la météo très défavorable. Côté approvisionnement, la Capel a valorisé son atout de fournisseur de proximité aussi bien pour les agriculteurs (agrofournitures, Le président Christophe Canal a résumé l’évolution de la coopérative depuis sa création en 1973, rendant hommage aux précédents présidents. Cette assemblée générale avait lieu à la salle des fêtes de Gramat agroéquipements…) que pour les particuliers avec ses magasins jardineries Gamm-vert. Elle a finalisé son processus de recentrage avec la vente des actifs de la société Sodiac (Tout Faire Matériaux).

Le président Christophe Canal a résumé l’évolution de la coopérative depuis sa création en 1973, rendant hommage aux précédents présidents.

 

Stratégie adhérents

La coopérative a initié une stratégie pour valoriser ses adhérents dans la poursuite du travail de réflexion mené par un groupe de jeunes agriculteurs et salariés. Elle souhaite instaurer des services différenciés pour favoriser la fidélité de ses adhérents et la performance collective. Elle multiplie également les partenariats et les synergies qui permettront d’accompagner les filières dans leur adaptation au nouveau contexte. Le président Christophe Canal se félicitait de cette dynamique en rappelant que la coopérative maintient son ambition de valoriser au maximum les productions des agriculteurs pour assurer l’avenir du territoire.

 

Prospective

L’assemblée générale s’achevait par l’intervention de François Purseigle, sociologue du monde agricole, qui vient de sortir un livre intitulé « une agriculture sans agriculteurs ». Il en reprenait les conclusions, à savoir la grande mutation en cours des structures d’exploitation. Dans une profession agricole vieillissante qui peine à se renouveler, l’exploitation familiale historique basée sur la main d’œuvre familiale a complètement éclaté pour être remplacée par le salariat de sous-traitance et le sociétariat d’entreprise. Les jeunes agriculteurs sont de plus en plus seuls à gérer des structures agricoles avec des formes sociétaires à plusieurs étages, contraints de sous-traiter nombre de taches à l’extérieur. Cela ouvre de nouvelles perspectives pour les services amenés notamment par les coopératives. Il soulignait que les secteurs viticole et arboricole ont déjà largement basculé dans ce modèle. Les organisations agricoles doivent s’y adapter pour leur proposer ces nouveaux services afin de sécuriser leur activité. Les dirigeants de la Capel en ont pris conscience et entendent intégrer cette évolution dans leur nouvelle stratégie d’entreprise.