• septembre 12, 2023
  • Aucun Commentaire
  • 474

FNSEA : Négociations commerciales

FNSEA : Négociations commerciales

La FNSEA refuse que les agriculteurs soient la variable d’ajustements de l’accord entre distributeurs et industriels.

 

Après avoir reçu les représentants de la grande distribution, le Ministre de l’Économie Bruno Le Maire a réuni les industriels et les distributeurs pour une concertation autour de solutions communes afin d’agir sur l’inflation alimentaire française. A l’issue de cette concertation, Bruno Le Maire, Ministre de l’Économie, a annoncé l’avancée de la date des négociations commerciales et l’inscription de ce changement de calendrier dans une loi. Cet accord a été conclu sans que les représentants des producteurs agricoles, pourtant parties prenantes des négociations commerciales, soient conviés à la table des discussions. La FNSEA s’inquiète des répercussions possibles sur le prix de la matière première agricole. La FNSEA demande expressément à Bruno Le Maire de veiller strictement, tel qu’il l’a déclaré récemment, à ce que cet accord n’impacte d’aucune manière le revenu des agriculteurs. Pour la FNSEA, toute pression sur les prix payés aux agriculteurs est une ligne rouge qui ne saurait en aucun cas être franchie. Ne retombons pas dans la guerre des prix, dans la déflation des prix agricoles, à laquelle la FNSEA a contribué à mettre un terme avec les lois EGALIM ! Il en va de la compétitivité de l’agriculture française et de la souveraineté alimentaire de notre pays, dans un contexte de lutte contre le changement climatique et de décarbonation des activités économiques. Après 10 années d’une déflation continue sur les prix agricoles, qui a eu des conséquences ravageuses sur la profession, les agriculteurs n’accepteront pas de redevenir la variable d’ajustement dans les négociations commerciales.