• octobre 19, 2023
  • Aucun Commentaire
  • 359

Des agriculteurs taxé et abandonnés face aux enjeux climatiques et environnementaux

Des agriculteurs taxé et abandonnés face aux enjeux climatiques et environnementaux

Alors qu’il vient d’être décidé de faire adopter le projet de loi de finance sans vote a l’Assemblée Nationale les Chambre d’agriculture s’indignent du risque de ne pouvoir bénéficier de moyens financiers suffisants pour accompagner des agriculteurs pour faire face aux enjeux climatiques et environnementaux faute d’une revalorisation de leurs ressources à hauteur de l’inflation.

Le monde agricole supporte des hausses de taxes mais l’Etat leur refuse un retour de ces euros pour l’accompagnement des exploitations agricoles et abandonne les agriculteurs.

Des agriculteurs taxé via la hausse de la taxe sur le foncier non bâti, la hausse de la redevance pour pollution diffuse, la hausse de la redevance prélèvement sur l’eau qui sera indexée sur l’inflation.

Des agriculteurs abandonnés faute de moyens suffisants pour les Chambres de les accompagner à relever les défis du changement climatique, à produire une alimentation saine, durable et de qualité, à améliorer leurs revenus, à créer plus de valeurs dans les territoires.

Des agriculteurs découragés face aux attentes, aux contraintes et à l’absence d’accompagnement.

Alors que l’Etat porte des ambitions en matière de planification écologique, de décarbonation et confie de nouvelles missions au Chambres d’agriculture que ce soit pour accompagner l’installation et la transmission des exploitations agricoles, établir des diagnostics climatiques, animer des débats sur l’avenir de l’elevage, être présent dans les écoles, l’Etat portera la responsabilité que les Chambres d’agriculture réduisent leurs services aux agriculteurs faute de moyens financiers pour les accompagner.