• novembre 20, 2023
  • Aucun Commentaire
  • 177

Arbres, Haies, Paysages 46 : Annonce du « Pacte en faveur de la Haie »

Arbres, Haies, Paysages 46 : Annonce du « Pacte en faveur de la Haie »

Fin septembre, Marc Fesneau, ministre de l’Agriculture et de la souveraineté alimentaire, présentait en Bretagne le « Pacte en faveur de la haie et de l’agroforesterie » avec la volonté d’augmenter le linéaire des haies de 50.000 kilomètres d’ici à 2030.

 

Les haies champêtres sont de plus en plus reconnues comme une ressource d’intérêt général, à la croisée des enjeux de transition agroécologique, de production, de conservation de la biodiversité et de la lutte contre le changement climatique. Actuellement, la France est dotée d’environ 750 000 km de linéaire de haies. Toutefois, ce linaire continue de reculer (estimation de – 23 000km linéaire de haies par an) sous l’effet conjoint d’arrachages et de pratiques de gestion et d’aménagement du territoire non durables qui entrainent leur dépérissement. Le pacte en faveur de la haie correspond à un engagement fort de l’ensemble des signataires (Chambres d’agriculture, syndicats agricoles, associations, collectivités…) en faveur de la conservation, de la reconstitution des haies et d’une meilleure valorisation économique (production de biomasse et de services écosystémiques). Ce pacte propose une approche globale, portant sur toutes les haies, agricoles ou non, et concernant l’ensemble des maillons contribuant à leur valorisation, des pépiniéristes, au chauffage par bois-énergie, en passant par les propriétaires et gestionnaires des haies.

 

Un Plan d’action sera présenté fin d’année avant son déploiement début 2024.

Décliné régionalement, un plan de 25 actions établira les modalités techniques qui permettront d’arrêter la perte de linéaire de haie, tout en assurant un développement et une gestion durable de la haie en s’appuyant sur le principe de labellisation comme le Label Haie. L’aide à la plantation ou à la régénération naturelle occupera une partie importante avec un objectif de progression nette du linéaire de haies de 7 à 8000 km par an. Il est prévu également la création d’un observatoire de la haie afin d’assurer un suivi qualitatif et quantitatif et une amélioration des dispositions législatives et réglementaires de manières à mieux faire converger les règles agricoles, environnementales et urbanistiques existantes. Un guichet unique devrait être mis en place pour les demandes de déplacements et/ou d’arrachage des haies ce qui permettra une sécurisation des agriculteurs face au respect de la réglementation.

Financements prévus

Inscrit dans le cadre de la planification écologique, ce pacte est doté d’un budget annuel de 110 M€ dès 2024 en plus des financements publics déjà existants (PAC, Fonds d’Etat, Agences de l’eau, Régions). L’État mettra en place des financements dédiés sur la période 2024-2027 avec l’objectif de structurer de manière pérenne la filière haie et de créer un fond autonome pour la plantation et la gestion durable des haies. Certains points restent encore à négocier entre les parties prenantes notamment les garanties données par les labellisations. En attendant les dispositifs financiers à venir, vous pouvez contacter notre association AHP46 pour tout projet autour de l’arbre et la haie champêtres afin de connaître les aides déjà existantes.

Contact

ahp46@adasea.net

05 65 20 39 35

site internet : ahp46.fr