• décembre 6, 2023
  • Aucun Commentaire
  • 287

Michel TRANVOIZ : « l’hygiène en salle de traite est primordiale »

Michel TRANVOIZ : « l’hygiène en salle de traite est primordiale »

Michel Tranvoiz élève 80 vaches laitières pour une production annuelle de 620 000 litres de lait. Il est très pointu sur la qualité « je mets tout en place pour maîtriser l’hygiène et éviter les contaminations entre vaches. L’essentiel se joue en salle de traite où je respecte des mesures très strictes.

Cela commence par le nettoyage de la mamelle avec des lingettes individuelles en tissus qui sont ensuite lavées à 90 degrés avec une lessive désinfectante avant réutilisation. Je repère aussi les vaches avec mammites et après leur traite, je change carrément la griffe pour ne pas risquer de contaminer les suivantes. J’ ai donc quatre griffes supplémentaires en réserve. Pour repérer les pis malades, je tire systématiquement le premier jet dans un bol noir avec tamis afin de détecter d’éventuels caillots signes de problèmes. Si c’est le cas, je change la griffe.

En fin de traite, je réalise toujours une palpation de la mamelle pour évaluer si elle est bien souple et sans dureté. Puis j’applique un produit de trempage désinfectant. Si elle est malade, je la désinfecte alors avec un jet spécial sans contact. Enfin, mes vaches n’ont pas accès aux logettes pendant l’heure qui suit la traite, le temps de laisser les sphincters du pis se refermer. Pendant ce temps, les logettes sont nettoyées avec paille propre et produit asséchant et désinfectant une fois par jour.

Cela garantit la propreté des pis. Certes, toutes ces précautions rallongent la traite de dix minutes mais me permettent de livrer un lait de super qualité en permanence. Au final, je suis gagnant car j’ai des animaux très sains que je renouvelle moins souvent, et c’est tellement plus tranquille… »