• janvier 24, 2024
  • Aucun Commentaire
  • 305

Viande bovine : production en baisse, importations en hausse

Viande bovine : production en baisse, importations en hausse

La production de viande bovine devrait baisser en 2024 pour la quatrième année consécutive, mais à un rythme moins élevé que précédemment.

 

C’est le principal enseignement des prévisions d’évolution du marché de la viande bovine publiée par l’Idele le 19 janvier dernier. Après deux années consécutives de baisse de l’ordre de -5 %, la production nette de bovins finis reculerait de -1,2 % en 2024 à 1,282 million de tonnes équivalent carcasse. Les tonnages de femelles baisseraient de -13 700 tec, ceux de bœufs de -600 tec et ceux de veaux de boucherie de -7 400 tec, seule la catégorie des taurillons et taureaux étant attendue à la hausse (+6 500 tec). La décapitalisation de vaches allaitantes comme laitières serait ralentie cette année.

Côté consommation, l’Idele anticipe une quasi-stabilité par bilan en 2024 (-0,5 %/2023). Les achats réalisés en France profiteraient principalement aux importations, attendues en hausse de 3 % pour compenser le recul des abattages. La consommation de viande française (VBF) baisserait quant à elle de -1,8 % par rapport à 2023.