• mars 20, 2024
  • Aucun Commentaire
  • 200

Bio : Une réunion Point Info Bio au cœur du département

Bio : Une réunion Point Info Bio au cœur du département

Mercredi 6 mars dernier, s’est tenue à Labastide-Murat une réunion Point Info Bio, organisée conjointement par la Chambre d’Agriculture du Lot et Bio 46. Cet événement a été l’occasion pour les agriculteurs présents d’explorer plusieurs aspects fondamentaux de l’agriculture bio et des soutiens disponibles pour ceux qui suivent cette démarche.

 

Au cours de cette réunion, les intervenants, Georgia SAUNDERS pour la Chambre d’Agriculture du Lot ainsi que Lucile DREON, Youri PAUPE et Benjamin HATTERLAY pour Bio 46, ont présenté les bases règlementaires de la production bio, offrant ainsi aux participants une vision claire des exigences et des normes à respecter dans ce domaine. Ensuite, les différents types d’aides accessibles aux agriculteurs bio ont été évoqués en détail.

Parmi les aides présentées, les dispositifs de la PAC spécifiques à l’agriculture biologique, le crédit d’impôt bio, les aides à l’investissement de la Région Occitanie (notamment le Dispositif unique et le Pass petits équipements) ainsi que les aides FAM ont suscité un vif intérêt parmi les agriculteurs présents. De plus, des aides comme le Pass plantation des cultures émergentes et projets agroforestiers, la Dotation Jeune Agriculteur (DJA), et la Dotation Nouvel Agriculteur (DNA) ont été mises en évidence, offrant ainsi aux agriculteurs des leviers concrètes pour lancer et développer leurs activités.

Parmi les points abordés, le Contrat Agriculture Durable (CAD) a fait l’objet d’un échange. Il s’agit du nouveau dispositif d’accompagnement destiné à soutenir les agriculteurs dans leur transition vers des pratiques agricoles plus respectueuses de l’environnement.

Les échanges animés qui ont suivi ont permis de répondre aux interrogations et aux attentes des agriculteurs présents, démontrant ainsi l’importance de telles rencontres pour le monde agricole. La forte participation, comme la richesse et la diversité des questions, ont souligné l’intérêt grandissant pour l’agriculture bio dans le Lot.