• juin 25, 2024
  • Aucun Commentaire
  • 408

Quercy blanc : Gros dégâts des pigeons sur les semis de tournesol

Quercy blanc : Gros dégâts des pigeons sur les semis de tournesol

Les pigeons ramiers, plus communément appelés palombes, sont désormais sédentarisés et s’attaquent aux semis de tournesol et maïs, causant de grosses pertes pour les agriculteurs. Des pertes non indemnisées ! 

 

Depuis plusieurs années, les hivers trop doux ont changé les habitudes de certaines espèces d’oiseaux. C’est le cas des palombes qui autrefois ne faisaient que passer sur notre région lors de leurs migrations annuelles. Ces pigeons se sont maintenant sédentarisés par colonies entières et vivent dans nos bois toute l’année. Ils trouvent de quoi se nourrir et se reproduire, multipliant leurs populations. Au printemps, ils s’attaquent aux semis de tournesols et de maïs en causant des dégâts considérables. Malheureusement, aucun système d’indemnisation n’est prévu pour les agriculteurs !

 

Jérôme ARNAL 

Montcuq

« 24 ha de tournesol à ressemer ! » 

Jérôme et Paul Arnal cultivent des grandes cultures, céréales et oléagineux, ainsi que des plantes aromatiques, sur les côteaux de Montcuq. Ils ont semé 34 hectares de tournesol entre le 8 et le 11 mai dernier et racontent la suite « le tournesol a immédiatement levé mais des palombes l’ont aussitôt mangé. Ces oiseaux coupent systématiquement les plantules à peine sorties de terre. Ils prennent la ligne de semis et suivent chaque plant ! On retrouve même des plants juste coupés et laissés sur le sol, non consommés par les oiseaux. Au bout de dix jours, nous avons constaté que les dégâts étaient considérables, une vingtaine d’hectares étant quasi intégralement détruits ! On espère en sauver une dizaine. Alors, j’ai demandé à la DDT l’autorisation de faire intervenir des chasseurs pour les tirer. Au bout de quatre jours, la DDT a répondu favorablement mais il était déjà trop tard, les oiseaux ayant déjà tout consommé ! Ce sinistre me coûte très cher puisque nous avons dû ressemer 24 hectares de tournesol. Les frais d’implantation sont de plus de 250 euros à l’hectare, travail non compris. Au total, ce sinistre va coûter 8000 euros à notre exploitation ! J’ai contacté la Fédération Départementale des chasseurs qui m’a répondu que seuls les dégâts de gros gibier étaient indemnisés, il n’y a rien de prévu pour les palombes. J’avais aussi mis un canon d’effarouchement sur un îlot mais le voisinage s’est plaint du bruit récurrent ! La réglementation et le manque de réactivité de l’administration nous coûtent très cher, puisque nous avons dû ressemer 24 hectares de tournesol… »