Face à la reprise épidémique du Covid-19, le Gouvernement a rendu obligatoire dès le 21 juillet le Pass sanitaire pour l’accueil du public dans les lieux de loisir ou de culture. Sont concernés les visites de fermes, portes ouvertes, repas ou apéritifs fermiers, organisations de marchés festifs à la ferme et autres réceptions.

Qu’est ce que le Pass sanitaire ?
C’est le document prouvant qu’une personne est sanitairement protégée du Covid-19. Il peut être numérique sur smartphone via l’application « tous antiCovid » ou sur simple feuille papier.
Il peut revêtir l’une des trois formes au choix :

  • l’attestation de vaccination complète
  • un test PCR ou antigénique négatif de moins de 72 H
  • un test RT-PCR ou antigénique positif attestant du rétablissement du Covid-19

Quand appliquer ce Pass ?
Depuis le 21 juillet, ce Pass sanitaire doit être présenté par tout adulte Français ou étranger de plus de 18 ans pour accéder aux lieux de loisir ou de culture rassemblant plus de 50 personnes. L’accueil à la ferme était concerné par cette obligation si l’agriculteur recevait plus de 50 visiteurs.
Seuls les jeunes de moins de 18 ans ont un sursis jusqu’au mois de septembre, ils sont dispensés de Pass sanitaire jusqu’au 30 août 2021.
A partir du 1er août, ce seuil de 50 personnes a disparu et le Pass sanitaire est obligatoire dès le premier client pour tout accueil à la ferme ainsi que pour l’accès aux cafés, restaurants, hôpitaux, maisons de retraite, établissements médico-sociaux, trains, avions, bus…
Précision : l’accès aux hébergements touristiques n’est pas soumis à cette obligation sauf pour leurs lieux de restauration et de convivialité (piscines, salles communes…).
De même, les professionnels, organisateurs, salariés, bénévoles, sont exemptés de Pass sanitaire jusqu’au 30 août 2021. Ils devront donc l’avoir à partir du mois de septembre.