Le Ministère en charge de l’Agriculture et de l’Alimentation a décidé de mettre en place, pour les élevages de bovins allaitants, un dispositif de compensation des préjudices financiers induits par les effets de la pandémie de COVID-19.

L’aide consiste en la prise en charge d’une partie de la perte économique engendrée par la pandémie de COVID-19 en 2020, sur la base d’un forfait par animal vendu entre le 01/04/2020 et le 31/03/2021 :

  • 41 € par broutard éligible
  • 52 € par jeune bovin éligible

Sont éligibles à la mesure de soutien les personnes physiques ou morales :

  • constituées en tant qu’exploitation agricole,
  • immatriculées au répertoire SIREN de l’INSEE par un numéro SIRET actif au moment du dépôt de la demande d’aide et au jour du paiement ;
  • présentant au moins 10 animaux éligibles ;
  • étant le dernier propriétaire pendant plus de 120 jours des animaux vendus pour lesquels l’aide est demandée ;
  • étant éligibles à l’aide couplée aux bovins allaitants au titre de la campagne 2020 ou pouvant démontrer un chiffre d’affaires issu de l’atelier bovin viande d’au moins 60 % du
  • chiffre d’affaires total du dernier exercice clos ;
  • justifiant d’un revenu disponible par unité de travail non salarié inférieur à 11 000 € au titre du dernier exercice clos après le 01/04/2020.

Le revenu disponible de l’année 2020, augmenté de l’aide, ne pourra dépasser le critère d’entrée dans le dispositif fixé à 11 000 € de revenu disponible / unité de travail annuel non salarié.

La transmission de la demande se fait par voie dématérialisée uniquement sur la Plate-forme d‘Acquisition de FranceAgriMer.

Les informations sont disponibles sur le site internet de FranceAgriMer 

Pour toutes les exploitations dont la DDT dispose d’une adresse mail, un message d’aide à la déclaration a été adressé indiquant le nombre d’animaux éligibles par catégories connus dans la Base de Données Nationale d’Identification.

Contact DDT adresser votre message à l’adresse suivante :
ddt-seadet@lot.gouv.fr

Le point de vue syndical

Nous vous encourageons à demander à votre comptable dès maintenant le montant de votre revenu disponible pour l’exercice 2020. Si vous êtes éligible, un justificatif des effectifs devra être demandé au GDS du Lot. La section bovine de la FDSEA salue la mise en œuvre de ce dispositif mais en constate également les limites et cela ne permet toujours pas aux éleveurs de vivre de leur activité d’élevage. Il faut dès aujourd’hui que les politiques publiques répondent aux problématiques de prix et revenus agricoles.