De par la place essentielle de l’alimentation, le rôle de l’agriculture est plus que jamais stratégique depuis le début de l’épidémie de Covid-19. Dans ce contexte, les principales organisations agricoles françaises*, dont la FNSEA et les Jeunes Agriculteurs, souhaitent replacer la question de la souveraineté alimentaire au centre des débats. Parmi les axes de travail proposés se trouve la nécessité de renforcer le lien entre agriculteurs et citoyens, au travers d’un engagement à la poursuite de la transition agroécologique, que les consommateurs financeraient en acceptant de payer un peu plus chers leurs achats alimentaires. Conforter et renforcer l’activité des filières agricoles est également au cœur du dispositif, en dynamisant leur compétitivité, en accompagnant les investissements et en s’appuyant sur les mesures des Etats Généraux de l’Alimentation. Enfin, ces préoccupations doivent être ambitionnées à l’échelle européenne, en fixant un cap commun entre les différents états-membres