La sciatique est un ensemble de symptômes causés par l’irritation ou la compression de l’une des racines du nerf sciatique, située dans le bas de la colonne vertébrale. Fréquente, elle est généralement due à une hernie discale, à de l’arthrose ou engendrée par la grossesse. Elle provoque d’intenses douleurs localisées sur la face postérieure de la jambe, depuis le bas du dos jusqu’au pied.

Du repos, mais pas trop

La première recommandation des médecins est de se ménager. Mieux vaut troquer le sport et le ménage contre de bons bains chauds et arrêter de se baisser en avant comme de porter des charges lourdes. Il faut également adopter une bonne posture, garder le dos droit sans se cambrer et proscrire les talons hauts. Si le repos est de mise, il est toutefois conseillé de continuer à marcher un peu, car l’immobilisation totale augmente le risque de complications, comme la phlébite. L’alitement est nécessaire uniquement lorsque la douleur devient insupportable, mais jamais plus d’une demi-heure d’affilée. Parce que les maux surviennent le plus souvent en position assise, il est indispensable de se dégourdir les jambes toutes les heures.

Des exercices doux

Contrairement à ce que l’on pense, les kinésithérapeutes, ostéopathes et chiropraticiens ne peuvent pas éradiquer la sciatique. Leurs actions soulagent les douleurs provisoirement
mais ne les guérissent pas. À la maison, certains gestes doux effectués dans le bas de la colonne vertébrale peuvent également apaiser momentanément.
Certaines plantes et huiles essentielles possèdent des propriétés anti-inflammatoires, comme le cassis, l’arnica, le gingembre, le saule blanc, l’ortie et l’harpagophytum. Elles s’utilisent en cataplasme, en infusion ou en massage. Le yoga ainsi que les exercices de renforcement et les étirements dorsaux sont préconisés sur le long terme. Dans tous les cas, il est indispensable de demander conseil à un médecin.