Mardi 12 octobre, une centaine d’agriculteurs multiplicateurs de semences de betteraves appartenant au réseau de producteurs de la société SESVANDERHAVE s’est retrouvée chez SESVANDERHAVE à Calignac (47) à l’initiative des représentants de la section betteraves de la Fédération Nationale des Agriculteurs Multiplicateurs de Semences pour faire part de profondes inquiétudes quant aux résultats économiques de la campagne 2021. En effet, le changement climatique, la baisse du potentiel grainier de certaines nouvelles variétés, la disparition de certaines molécules phytopharmaceutiques ou encore l’accompagnement technique sont autant de facteurs impactant les rendements de la culture.
La direction de SESVANDERHAVE a reçu l’ensemble des producteurs pour engager un dialogue franc et constructif et échanger sur les difficultés à atteindre les objectifs de rendement, qui sont constatés depuis plusieurs campagnes. Elle s’est engagée, lors de cette discussion, à réévaluer la rémunération des semences de betteraves fourragères au même niveau que celle des betteraves sucrières. Cette avancée a été très appréciée par les agriculteurs multiplicateurs dans un contexte de flambée de certains intrants agricoles qui va avoir des répercussions sur leurs coûts de production.
La volonté des parties est de renforcer le dialogue et maintenir ainsi un climat de confiance pour consolider les conditions de la réussite de cette production phare du Sud-Ouest.
La société SESVANDERHAVE, implantée en Lot-et-Garonne à Calignac et Casteljaloux est l’un des deux leaders mondiaux de la production de semences de betterave sucrière et fourragère. Elle est présente dans la zone protégée pour la production de semences de betteraves sucrières et fourragères du Sud-Ouest.