Etat initial avant le démarrage de l’irrigation
Sur le bassin du Lot et de la Dordogne, le remplissage des réserves de stockage d’eau est essentiel pour envisager sereinement la campagne d’irrigation.
Les niveaux de remplissage en début de campagne ont été globalement bons entre les 2 grands bassins versants.
Vallée de la Dordogne :
Pour rappel, ces taux de remplissage sont gérés par EDF et donc soumis aux sollicitations de production hydro-électrique. Avec l’hiver pluvieux de 2019, les niveaux de remplissage étaient très bon en début de campagne. Ces taux ont été globalement stables sur la campagne, entre respect des côtes touristiques et production d’électricité.
Vallée du Lot :
La situation sur le Lot est la même. Tous les grands lacs étaient bien au-dessus de leur côte touritique en début de saison.
Pour rappel, la convention de 1989, actualisée en 1994 permet à l’EPTB de sous-bassin Lot une acquisition des droits de stockage/déstockage au fur et à mesure de la campagne à hauteur de 33 millions de m³ maximum à partir du 1er juillet.

Pour la pluie de janvier à mai 2020, les cumuls ont été en-dessous de la moyenne de la pluviométrie normale entre 2005 et 2019 :

  • 293 mm sur Le Montat, soit 20 % de moins que la moyenne 2005-2019
  • 248 mm sur Gourdon, soit 31 % de moins que la moyenne 2005-2019
  • 265 mm sur Faycelles, soit 30 % de moins que la moyenne 2005-2019

En regardant de plus près, les moins de janvier et février ont été particulièrement secs.

La campagne d’irrigation
Le suivi technique et le bilan
Cette année les envois se sont fait exclusivement par message électronique sous forme de Newsletter. Ce format permet de séparer les 3 grands bassins de notre département et d’apporter des conseils spécifiques à chaque zone, notamment au niveau des restrictions d’usage.
Le fichier pdf du bassin Garonne a été constitué tout au long de la campagne en collaboration avec la CA du Tarn-et-Garonne, car étant commun à nos 2 départements.

Pour l’année 2020, et pour chacun des grands bassins, 502 agriculteurs ont reçu les 12 bulletins entre juin et septembre (et 2 bulletins entre janvier et mars), ainsi que 56 partenaires.

Un réseau tensiométrique a été mis en place sur le département. Au total 8 sondes automatiques suivie par la CA du Lot et 2 suivies par la CA du Tarn-et-Garonne (3 en vallée de la Dordogne, 4 en vallée du Lot et 3 sur le Quercy Blanc). Le détail de ces parcelles est visible sur la carte de localisation.
La pluviométrie
D’une manière générale sur tout le département, les pluies durant le printemps ont été inférieures à la moyenne entre 2005-2019. Le mois de juillet a été extrêmement secs (heureusement contre-balancé par des épisodes pluvieux en juin et août). Par la suite, octobre et novembre ont été très pluvieux compensant sur l’ensemble de l’année, le déficit enregistré dès le début de cette année 2020.

La pluviométrie
D’une manière générale sur tout le département, les pluies durant le printemps ont été inférieures à la moyenne entre 2005-2019. Le mois de juillet a été extrêmement secs (heureusement contre-balancé par des épisodes pluvieux en juin et août). Par la suite, octobre et novembre ont été très pluvieux compensant sur l’ensemble de l’année, le déficit enregistré dès le début de cette année 2020.

Le déficit était moins marqué sur la vallée de la Dordogne. La vallée du Lot et le Quercy Blanc ont été particulièrement touchés par la sécheresse.

L’ETP au cours de la saison a été au dessus des moyennes quasiment tout l’été. La grande période de canicule est bien visible sur le graphique (deuxième moitié de juillet). Les stations météo n’ont d’ailleurs pas pu enregistrer les ETP lorsqu’ils sont supérieurs à 9mm, ce qui a été le cas plusieurs jours encore en 2020.
Le soutien d’étiage
Le syndicat mixte de la vallée du Lot a pu cumuler des droits conventionels d’environ 32,5 Mm³ depuis le 1er juillet 2020, utilisables jusqu’au 31 octobre 2020. Pour rappel, le plafond est de 33 Mm³.
Ainsi, il a été déstockés environ 27,5 Mm³ entre le mois de juillet et d’octobre pour satisfaire l’ensemble des usages de la vallée. L’ensemble des consignes passées par le syndicat sont visibles sur le graphique suivant.

Nous remercions vivement tous ceux qui ont contribué à la conception des bulletins sous forme de relevés pluviométriques, tensiométriques, stades, … afin d’en affiner le contenu. Nous vous donnons rendez-vous à l’été 2021.

Chambre d’agriculture du Lot – Service Environnement / Benjamin CAMPECH – 05 65 23 22 22