Avec la loi « NOTRE », le législateur a souhaité clarifier le découpage territorial, les missions des différentes collectivités et en finir avec l’émiettement communal, spécificité française. Elle précise donc les compétences des collectivités. Les régions voient ainsi renforcées leurs missions de développement économique et d’aménagement durable. Les départements sont recentrés sur les compétences sociales (solidarité, vieillissement) la gestion des collèges et la voirie. Les communes conservent la clause de compétence générale leur permettant d’intervenir dans tous les domaines mais elles ont l’obligation d’appartenir à une Communauté de Communes à laquelle elles peuvent déléguer tout ou partie de leurs compétences. Une option largement encouragée par les pouvoirs publics qui impulsent ainsi une transition progressive de l’échelon communal à celui de la Communauté. Lire la suite…