Le Gouvernement a décidé de reconfiner la population Française pour stopper le retour en force des contagions de Covid-19. L’activité agricole et l’ensemble des distributeurs alimentaires restent ouverts, magasins, marchés, drives et autres points de retrait.

Le nombre de cas positifs et de malades continue de progresser sur notre département comme sur l’ensemble de la région. Plusieurs foyers de contamination ont été répertoriés sur le Lot, dans des maisons de retraite et autres clubs sportifs. La seconde vague de l’épidémie est donc bien là, poussant le Gouvernement à reconfiner les français pour quatre semaines, c’est à dire tout le mois de novembre. Ce nouveau confinement s’avère néanmoins plus souple que le premier puisque les écoles restent ouvertes et les visites en maisons de retraite autorisées. Les entreprises et services publics maintiennent également leurs activités. Attention, le port du masque est désormais obligatoire dans tous les lieux communs, dans les entreprises et les services, ainsi qu’aux abords des lieux publics et partout où les contacts sont probables comme sur les marchés de plein air.
Attestations obligatoires
Comme au printemps, les déplacements sont désormais soumis à attestation. Il en existe de trois ordres :
l’attestation permanente de l’employeur qui mentionne les déplacements nécessaires à l’activité professionnelle. Les agriculteurs chefs d’exploitation peuvent se la remplir eux-mêmes,
l’attestation occasionnelle où l’on précise le motif du déplacement ; Elle doit être renouvelée à chaque déplacement,
l’attestation permanente éducation, délivrée par le chef d’établissement, pour que les parents puissent conduire et récupérer leurs enfants à l’école.
Vous pouvez remplir ces attestations sur papier préimprimé disponible sur internet ou dans vos journaux, ou bien la rédiger à la main, ou encore la télécharger sur votre smartphone.
Continuité des services
Comme au printemps, la Chambre d’Agriculture et les organisations professionnelles maintiennent leurs services aux agriculteurs afin d’assurer la continuité de la production et de la chaîne alimentaire. Néanmoins, les mesures de précaution sont réintroduites pour éviter les risques de contamination. Il est donc conseillé de se renseigner en téléphonant avant de se déplacer.
Concernant la Chambre d’Agriculture, elle est désormais ouverte au public uniquement sur rendez-vous, au siège à Cahors ou dans ses antennes locales. N’oubliez pas d’y venir masqué pour pouvoir entrer dans les bureaux. Les formations professionnelles prévues et autres rencontres techniques en salle ou sur le terrain restent également programmées. Elles continuent à se tenir en présentiel dans le respect des gestes barrière (distances entre participants, port du masque, repas individuels amenés par chaque stagiaire…).
Comme le Gouvernement l’a précisé, il convient d’assurer la continuité de l’activité agricole et maintenir les livraisons alimentaires dans tous les circuits.
Marchés locaux et Drives
Tous les points de vente alimentaires restent ouverts, y compris les marchés locaux de plein vent. Mais ceux-ci sont désormais réservés aux denrées alimentaires et donc exclus aux autres types de produits. Les consommateurs peuvent aussi s’approvisionner auprès des Drives alimentaires qui sont toujours en activité. C’est le cas du Drive fermier « Mangez Lotois » qui livre chaque semaine les produits en direct des fermes. Pour répondre aux attentes de la clientèle, il a élargi ses points de retrait sur Cahors (magasins l’Oustal et Terre Gourmande), ainsi qu’à Prayssac et Gramat. Les commandes sont passées sur le site avant le mardi minuit pour un retrait le vendredi. Le client peut donc profiter d’une large plage de retrait sur la journée.
Produits festifs en berne
Malheureusement, les principales foires et salons promotionnels de cette fin d’année sont annulés. C’est notamment le cas sur la région Parisienne et les grandes métropoles. Un nouveau coup dur pour beaucoup de producteurs fermiers Lotois en vente directe qui réalisent une grosse partie de leur chiffre d’affaire au cours de cette période festive de fin d’année. Les spécialités emblématiques du Quercy se retrouvent une fois encore en rupture de débouché ! On pense notamment au foie gras, au vin, au fromage rocamadour et autres produits festifs qui avaient déjà beaucoup souffert du confinement au printemps. La fermeture des restaurants et des bars s’ajoute à ce déficit car elle prive aussi les producteurs de ces débouchés. Après une belle saison estivale sur le plan commercial, cet automne replonge donc ces filières dans le marasme et suscite beaucoup d’angoisse sur le bilan comptable final de l’année 2020.

Magasins à la ferme, marchés, points de vente collectifs : Consignes de protection à mettre en place Afin d’éviter la propagation des virus tout en permettant le fonctionnement de la chaîne d’approvisionnement alimentaire du pays, les précautions suivantes sont à respecter : Limiter impérativement le nombre de personnes dans les points de vente. A adapter à la surface de vente : ça peut n’être qu’1 ou 2 client à la fois si le point de vente est petit. C’est à vous d’apprécier le nombre de clients présents simultanément (objectif : ne pas avoir de file d’attente au rayon traditionnel, en caisse…) Organiser les files d’attente à l’intérieur (repères au sol pour marquer la distance d’éloignement de 1 mètre entre clients et avec le permanent à la caisse si absence de comptoir assurant cette séparation). Organiser les files d’attente à l’extérieur avec un espacement impératif entre les personnes de 1 m minimum (une personne du point de vente doit pouvoir réguler les entrées et les sorties des clients). Si le personnel alterne entre différentes tâches (caisse, mise en rayon, service), se nettoyer les mains entre chaque tâche (savon ou du gel hydroalcoolique) et notamment après chaque manipulation d’espèces. Gestion des rayons traditionnels – En service arrière, utiliser des pinces pour le service ou tout autre ustensile pour la manipulation des produits (autant de pinces ou ustensiles que de produits disponibles). Les gants sont possibles mais ils amènent à des pratiques à risque sur l’hygiène sanitaire: augmentation des contaminations croisées. Gestion des paiements : Quand c’est possible : privilégier le paiement en CB sans contact sans vous saisir de la CB du client. Paiement par chèque à remplissage manuel : demandez aux clients d’utiliser leur propre stylo. Pour protéger le personnel qui assure l’encaissement, il lui est conseillé de porter des gants. De même, le port du masque est possible ou autre solution : la fixation d’une paroi en plexiglas par exemple. Gestion des paniers, chariots mis à disposition, balance en libre-service : Inciter les clients à utiliser leurs propres sacs. Il est recommandé de ne plus mettre à disposition de paniers ou chariots car ils nécessiteront d’être régulièrement désinfectés ce qui est difficile à mettre en place. Nettoyage-désinfection des plateaux de balances, touches et autres poignées. De façon générale, il vous faut informer votre clientèle: prévoyez une affiche sur la porte. Gestion des livraisons Lavage des mains ou solution hydro-alcoolique avant et après chaque livraison. Respecter des distances de sécurité entre personnes au cours des opérations.