Benoît Gisbert est installé depuis 2013 sur l’exploitation familiale à Saint Paul de Loubressac en production traditionnelle, vigne, céréales et fruits. En vendant son vin sur les marchés, il rencontre et discute avec Benjamin Zimra qui vend des plantes aromatiques (thym, Romarin, lavande…). Installé à Escamps, celui-ci croit fermement au développement de cette filière et a même acheté un alambic pour distiller les plantes et vendre les huiles essentielles « j’ai eu un contact avec l’entreprise Française Ethiquable qui recherche de l’huile essentielle de menthe de haute qualité en bio. J’en ai parlé à Benoît qui s’est montré intéressé pour tester cette culture. D’autres producteurs nous ont rejoint et nous avons constitué une association à 6 agriculteurs qui ont tous la même éthique d’exigence bio et qualité… »
Benoît Gisbert plante ses premières menthes au printemps 2020 « j’ai commencé par tester la culture sur 40 ares, soit 8000 plants achetés à un pépiniériste certifié. Je les ai planté sur une parcelle argilo-calcaire à côté de mon lac car l’irrigation est indispensable. Je suis en bio et n’ai apporté que du purin d’orties pour fumure. La menthe poivrée s’est bien implantée, avec plusieurs tours d’eau notamment en été. J’ai pu faire deux récoltes en juillet puis septembre. On distille immédiatement avec l’alambic mobile de Benjamin qui vient à le ferme. Le plus délicat reste le désherbage, une tache entièrement manuelle et très exigeante en temps. Il faut pourtant avoir une parcelle très propre pour éviter de récolter d’autres plantes qui pollueraient l’huile essentielle. La récolte plante entière est également compliquée et nécessite beaucoup de main d’œuvre car elle est aussi manuelle. Cet été, j’ai bénéficié du coup de main de mes voisins. Pour l’instant, nous n’avons pas investi dans du matériel de mécanisation spécifique car il est cher et nous attendons de voir la rentabilité de cette culture. Ce printemps, je vais augmenter la surface et tester une nouvelle variété. Notre groupe suit la même démarche. Sans appui technique extérieur, nous nous formons nous-mêmes par l’expérience… »