En janvier, la collecte de lait vache et son prix sont en baisse de 3,7 %, une baisse qui atteint 8,7 €/1 000 l sur un an. La collecte de lait de chèvre et le prix payé aux producteurs ont progressé sur un an. Mais seuls 36,8 millions de litres de lait de brebis ont été livrés (- 1,5 %).

Seulement 2,51 millions de tonnes de lait de vache ont été livrées en janvier dernier, soit 3,7 % de moins que l’an passé à la même période, selon le service statistique du ministère de l’Agriculture. La collecte de lait a diminué dans tous les bassins de production et la baisse porte aussi bien sur le lait conventionnel que sur le lait sous signe de qualité. Toutefois, la part de lait bio collectée (4,6 %) est supérieure de 0,4 point par rapport à son niveau de l’an passé, en janvier 2020, et celle sous signe IGP (16,7 %) de 0,1 point. A l’échelle des bassins de production et toutes catégories de lait confondues, la collecte a fortement diminué dans le Sud-Ouest (-7,1 %) et en Poitou-Charentes (-6,9 %). La baisse a été la plus faible dans le Grand Ouest (-3,1 %) et en Normandie (-1,7 %). Cependant les teneurs en matière protéique (34,2 g/l) et en matière grasse (43,4 g/l) du lait livré étaient plus élevées que l’an passé en janvier 2020 (respectivement + 0,2 point et + 0,6 point). En décembre aussi la collecte de lait avait diminué en France alors qu’au niveau européen, « elle est restée stable sur un an (+ 0,3 %). Elle recule en Allemagne (- 1,1 %) et dans une moindre mesure en Espagne (- 0,5 %) et aux Pays-Bas (- 0,4 %). Elle progresse en Pologne (+ 1,2 %) et surtout en Irlande (+ 5 %) et en Italie (+ 5,3 %) », affirme Agreste en s’appuyant sur les dernières prévisions d’Eurostat.

Lait de chèvre en hausse

La conjoncture des prix du lait de vache s’est nettement dégradée sur un an. Le prix des 1 000 litres de lait standard payé aux éleveurs conventionnels (327,4 €) a baissé par rapport au mois de décembre (- 2,2 € mais aussi sur un an (- 8,7 €). Toutes catégories confondues, les reculs sont de 4,4 €/1 000 l et de 6,8 €/1 000 l. Or dans le même temps, les prix des aliments se sont nettement redressés. Les 1 000 litres de lait bio à teneurs réelles étaient payés 501,5 € (-6,5 € sur un mois mais +2,9 € sur un an) et en qualité standard de 477,5 € (-2,2 € sur un mois, + 0 % sur un an). En janvier 2021, la collecte de lait de chèvre (25,6 millions de litres) est stable par rapport à janvier 2020 et en légère hausse sur un an (+ 0,3 %). L’an passé, la production de lait a augmenté de 3,9 % pour atteindre 501,5 millions de litres. « Fin janvier 2021, le prix du lait de chèvre à teneurs réelles s’élève à 856 €/1 000 litres, en hausse de 42 €/1 000 litres sur un an », ajoute le ministère de l’Agriculture. En janvier 2021, la collecte de lait de brebis (36,8 millions de litres) recule de 1,5 % par rapport au même mois de l’année précédente.