Nous le savons tous et nous le déplorons tous, début avril, un épisode gel a touché la France et le Lot n’y a pas échappé. Dans la nuit des 7 et 8 avril, des températures négatives de -3° à – 8 ° relevées entre minuit et 9 h du matin.
Tout le département a été touché et toutes les productions, allant de la vigne, à la noix, noisettes, châtaignes, en passant par les céréales et les fruits (kiwis, raisins de table, pruniers, pommes, fraises) et même les asperges.
Une cellule de crise s’est réunie à l’initiative de la FDSEA/ JA et CDA46 le 12 Mai dernier en présence des membres du CAL, de la DDT, Préfecture, DDFIP et des collectivités territoriales.
Cette visio a permis de faire un état des lieux collectif des pertes estimées par filières ainsi qu’une présentation des dispositifs d’aides qui ont été annoncés par l’État, la Région, le département et les communautés de communes. Bien que tous les dispositifs ne soient pas encore mis en place, la FDSEA, les JA, la Chambre d’ Agriculture du Lot travaillent de concert avec les services de l’État pour la mise en place des dispositifs d’aides.
Le mot d’ordre de cette cellule de crise était de bien rappeler que le besoin essentiel et prioritaire de la profession est une application cohérente des dispositifs annoncés pour une complémentarité des aides et pour soutenir les exploitations les plus fragilisées.