La fédération départementale de Groupama Lot a tenu cette année son assemblée générale en visio à distance. L’occasion pour le président Géraud Sindou et son équipe de dresser le bilan d’une année 2020 totalement atypique, crise sanitaire oblige. L’assureur y a démontré son engagement mutualiste avec une résonance particulière en multipliant les opérations de solidarité et de prévention pour venir en aide aux adhérents les plus fragiles. Un bel élan qui confirme son orientation et son ancrage sociétal fort.

En raison des contraintes sanitaires en vigueur, cette assemblée générale se tenait à distance en visioconférence. Géraud Sindou l’a animé avec ses responsables, Patrick Delmas (vie mutualiste) et le nouveau responsable commercial départemental, Bertrand Lajarrige, qui succède à Didier Caumon. Avec 31500 sociétaires, 421 élus et 91 collaborateurs, Groupama conforte sa place de premier assureur Lotois. L’année 2020 est bien sur marquée par un fonctionnement atypique, beaucoup de réunions et de rencontres n’ayant pu se tenir, ce que déplore ses responsables. La caisse affiche malgré tout de bons résultats avec très peu de sinistres atmosphériques. Son rapport sinistres à cotisations est donc excellent, 60 %. Géraud Sindou s’en félicitait en y voyant également le résultat des efforts de prévention engagés depuis des années par Groupama Lot.
Réseau mobilisé
Groupama a immédiatement pris la mesure de la crise sanitaire en faisant jouer sa force intrinsèque qu’est son réseau d’élus et de collaborateurs. Présents sur toutes les communes et forts de leur parfaite connaissance du terrain, ils se sont mobilisés pour venir en aide aux plus fragiles et aux plus isolés. Comme le soulignait le président « le mutualisme n’est pas une valeur dépassée, cette crise vient au contraire démontrer tout l’intérêt de cette solidarité et de cet engagement sociétal auxquels nous avons toujours été fidèles… ». Rappelons que l’assureur a opéré un virage stratégique marquant en 2018, en décidant de remutualiser intégralement son entreprise. Il est donc redevenu une mutuelle d’assurance entièrement détenue par ses caisses locales et régie démocratiquement par le principe, un sociétaire, une voix. Un fonctionnement ancré au plus profond du terrain qui lui permet de nouer des liens forts avec ses adhérents qui sont également décisionnaires en tant que sociétaires de la mutuelle.
Aides et soutiens
Ainsi, Groupama a maintenu ses aides aux associations et structures malgré la crise et bon nombre d’annulations de manifestations. Les responsables des caisses locales se sont mobilisés pour répondre aux besoins des personnes en situation fragile. En période de confinement et de distanciation, ils ont multiplié les actes de solidarité auprès des personnes âgées, isolées ou malades. La mutuelle s’est également inscrite dans une démarche de soutien active à ses sociétaires professionnels les plus impactés. Elle a réduit leurs primes et remboursé une partie de leurs cotisations, jusqu’à six mois. Un soutien bienvenu et apprécié aux soignants, aux aidants, mais aussi aux résidences d’accueil des aînés et autres associations d’aide à la personne. Elle a également débloqué des aides financières pour l’achat d’équipements de prévention des soignants et structures médico-sociales. Enfin, Groupama a maintenu son soutien au commerce local, au pouvoir d’achat et à l’économie locale. Un engagement salué par tous qui témoigne de sa vocation au service de ses sociétaires et du territoire.
Actions de prévention
Sur notre département, Groupama est particulièrement actif dans la prévention des risques. Convaincu que l’accident peut être évité par un comportement éclairé et responsable, la mutuelle multiplie les formations des sociétaires. Deux exemples en témoignent, la formation des aînés à la conduite grâce à un simulateur ambulant, et la formation aux gestes de premier secours en partenariat avec les pompiers du Lot. Plusieurs sessions sont organisées chaque année aux quatre coins du département. Elles connaissent beaucoup de succès et permettent aux participants de remettre leurs connaissances et leurs pratiques à jour, dans une ambiance toujours conviviale et très appréciée. Le responsable de la vie mutualiste, Patrick Delmas, souligne « nous sommes très attachés à ces formations qui assurent un lien direct avec nos sociétaires et leur permettent de réactualiser leurs connaissances. Nous sommes convaincus de leur intérêt sur le long terme pour faire baisser les risques encourus au quotidien… »
Caisse régionale
Invité à l’assemblée générale, le président de Groupama d’oc, jean yves Dagès expliquait à son tour le fort engagement de la caisse en faveur des personnes et structures fragilisées par la crise. Remises aux sociétaires, contributions importantes aux différents fonds de soutien mis en place par le gouvernement… Une crise qui a impacté l’assureur au niveau du risque santé de la prévoyance collective. Par ailleurs, l’année 2020 est marquée par une forte sinistralité des évènements climatiques au niveau de la région, avec beaucoup de dégâts sur les récoltes. Jean Yves Dagès précisait que la multiplication des dérèglements climatiques devenait un problème majeur récurrent pour tous les assureurs. Le système d’indemnisation actuel ne pourra pas le supporter longtemps. Groupama participe donc avec les organisations agricoles et les pouvoirs publics à une vaste réflexion pour tenter de concevoir un nouveau système d’assurance plus attractif pour les agriculteurs, aidé par les fonds publics, capable d’y faire face sur la durée. Un gros dossier qui mobilise l’ensemble de la profession agricole.