• mai 27, 2022
  • Aucun Commentaire
  • 95

Les outils de travail des sols viticoles en démonstration

Les outils de travail des sols viticoles en démonstration

La Fédération des cuma a organisé une démonstration des inter-rangs et inter-ceps le 3 mai à Belfort du Quercy. Les vignerons et techniciens ont pu voir le travail de plusieurs outils présentés par différents concessionnaires.

La gestion des adventices sur les vignes se passe de plus en plus du désherbage chimique, les matières actives étant pointées du doigt et certaines prohibées pour des raisons d’impact sur l’environnement. Les vignerons se tournent donc vers d’autres techniques, notamment le travail mécanique des inter-rangs et sous les rangs. Cette gestion de l’enherbement nécessite des outils spécialement conçus pour cette mission, des matériels qui peuvent fonctionner de différentes manières. La Fédération des cuma a organisé cette journée de démonstration pour les présenter aux vignerons et comparer leurs façons de travailler. Cette journée était organisée sur l’exploitation de Thierry et Guy Luc, arboriculteurs et vignerons à Belfort du Quercy qui avaient aimablement mis une parcelle de vigne à disposition.

Matériels en action

Plusieurs concessionnaires avaient amené leurs matériels dont ils ont détaillé la conception puis présenté le travail réalisé en conditions réelles sur cette vigne. La maison SASO a présenté un interceps Clemens à lames hydrauliques, un matériel modulable adaptable à la demande avec différentes options. Elle avait aussi amené une désherbeuse à fils et un matériel à disques inclinés pour passer également sous le rang. Le concessionnaire Manager présentait pour sa part un outil à dents et lames de marque Braun, utilisable à l’arrière du tracteur comme en frontal. Celui-ci est également modulable avec diverses options d’équipements. La Maison AgriMontauban présentait un Cultibio, covercrop à disques et dents centrales amovibles, complétés d’un rouleau. Il peut être utilisé à grande vitesse, 7 à 8 km/heure, permettant un grand débit de chantier et par conséquent une économie de carburant. Un atout non négligeable en cette période de flambée des prix des carburants. Les vignerons présents ont pu observer de près le travail réalisé sur ce sol viticole et poser toutes les questions aux concessionnaires présents. Une démonstration intéressante animée par l’équipe de la Fédération des cuma, Sophie Tantini et Louis Henri Rossignol, qui ont remercié les frères Luc pour leur accueil.