• juin 23, 2022
  • Aucun Commentaire
  • 41

Produits locaux et de qualité Création d’un répertoire des fournisseurs locaux

Produits locaux et de qualité Création d’un répertoire des fournisseurs locaux

La Chambre d’agriculture a élaboré sur commande du Conseil Départemental un répertoire des producteurs respectant les critères de proximité et de qualité, susceptibles de fournir la restauration collective. Une démarche responsable qui répond aux exigences des lois Egalim et Climat et Résilience.

Acheter des produits de qualité en local devient une priorité pour la restauration collective qui s’engage résolument dans une démarche responsable aussi bien pour les consommateurs des cantines que pour les agriculteurs fournisseurs. Mais encore faut il définir avec précision ce que recouvrent ces deux critères. C’est pourquoi la Chambre d’agriculture a consulté tous les partenaires et opérateurs dont Bio46, ainsi que les transformateur de produits carnés, laitiers… Elle a donc travaillé à la rédaction de cette charte engageant les producteurs qui souhaitent commercialiser leurs denrées auprès de la restauration collective. Une charte présentée aux conseillers départementaux et approuvée par cette collectivité territoriale ce printemps.
Critères
Pour le bon fonctionnement de l’approvisionnement local, un ensemble de bonnes pratiques sont nécessaires pour consolider les relations de proximité.
Planifier et respecter les cycles de production, de la préparation du sol jusqu’à la récolte, plusieurs mois sont nécessaires pour obtenir un produit de qualité. En élevage, les cycles de production peuvent être très longs. Il est donc indispensable de préparer, avec ses fournisseurs des calendriers annuels de livraison. Ainsi, les producteurs pourront prévoir les quantités à produire en fonction des besoins, et éviter les ruptures de stock. Le respect des cycles de production passe aussi par la prise en compte de la saisonnalité, en particulier pour les légumes et les fruits. Dans le cas des viandes, à titre d’illustration, alterner des commandes de morceaux à griller et de morceaux à bouillir permettra à l’éleveur de valoriser l’ensemble de l’animal, et de pérenniser son activité de vente directe.
S’adapter : les producteurs sont soumis aux aléas climatiques qu’ils ne contrôlent pas. En cas d’imprévus, des produits de substitution peuvent être proposés, d’autres producteurs peuvent dépanner… Des solutions existent, notamment via les organisations collectives !
Travailler en équipe : l’achat local nécessite une dynamique collective. Il est important d’informer et d’échanger au sein des équipes de cuisine et de gestion, comme avec ses partenaires extérieurs. Le dialogue avec les producteurs permet de garantir une collaboration durable en favorisant la compréhension des problématiques rencontrées par chacun des acteurs. Les partenaires peuvent vous accompagner pour programmer une à deux réunions par an afin de faire le point sur les contraintes, de planifier le calendrier de livraison, de revenir sur les éventuels problèmes rencontrés durant l’année et de développer les gammes et les volumes.
Contractualiser : la contractualisation, au-delà de la planification, est une assurance pour le producteur et pour son acheteur, via un engagement réciproque. La loi Egalim2 incite à la contractualisation entre acheteurs et fournisseurs, avec un cadre réglementaire dédié.
Organisations collectives
L’approvisionnement auprès des organisations collectives peut faciliter l’achat local. Celles-ci permettent aux acheteurs de gagner du temps en ayant un seul interlocuteur proposant une gamme complète de produits, une livraison et une facture unique. C’est par exemple le cas de l’association Mangez Lotois qui propose un catalogue de produits divers, une commande centralisée facile et un service de livraisons hebdomadaires sur tout notre département. Elle réunit aujourd’hui une cinquantaine d’agriculteurs proposant plus de 500 produits frais, locaux et de saison. Elle est déjà le premier interlocuteur de la restauration collective, et travaille aussi avec les commerces de proximité, les particuliers et les restaurateurs.

Contact : Fanny MELET – 06 38 16 24 41