• août 11, 2022
  • Aucun Commentaire
  • 69

Programme Varenne de l’eau : 27 retenues collinaires en projet de rénovation

Programme Varenne de l’eau : 27 retenues collinaires en projet de rénovation

27 retenues collinaires existantes vont bénéficier de travaux de rénovation

 

Le programme Lotois du Varenne de l’eau connaît un vrai succès. 21 agriculteurs irrigants y ont déjà inscrit 27 retenues collinaires qui vont être rénovées et optimisées. Rappelons que ces projets bénéficient de 40 % de subvention, le programme s’achevant le 16 septembre 2022.

 

L’enveloppe conséquente ( 700 000 € ) allouée au département du Lot par le Varenne de l’eau a rencontré son public. Ce programme expérimental vise à rénover et optimiser les retenues collinaires déjà existantes en aidant leurs propriétaires à les curer, augmenter les volumes stockés et rénover les digues. 21 agriculteurs ont contacté le service de la Chambre d’agriculture pour monter un dossier de demande d’aide et lancer les travaux (contact : Benjamin Campech au 05 65 23 22 81 ou 06 29 93 16 02).

Volumes mobilisés

Ces 27 projets vont permettre de mobiliser environ 60 000 m³ supplémentaires, portant la capacité totale de stockage de ces ouvrages à 250 000 m³. Ces projets sont répartis sur tout le département, d’abord le Quercy blanc mais aussi le Ségala-Limarge, le Gourdonnais … C’est la preuve qu’il y avait un réel besoin de rénovation de ces retenues, dont certaines n’étaient plus utilisées depuis des années. Mais l’évolution climatique avec des sécheresses estivales croissantes place désormais l’accès à l’eau au centre des enjeux agricoles. Pour beaucoup d’exploitations, l’irrigation des cultures est devenue vitale et indispensable à leur survie. Le conseiller de la Chambre d’agriculture, Benjamin Campech souligne « ce programme  rencontre un grand succès et l’enveloppe globale allouée par l’État sera consommée. Aujourd’hui, la principale difficulté réside dans l’inflation des devis de travaux, les entreprises de terrassement devant faire face à la flambée des coûts du carburant, des fluides, des matériels. Les irrigants sont parfois surpris de la forte hausse des prix depuis quelques mois !… »

l’irrigation est devenue indispensable aux cultures en période de sécheresse comme cet été

Rappel des investissements financés

·    Volet 1 : Aide à l’investissement individuel pour la restauration de la capacité de stockage de retenues agricoles anciennes

  • Prestations de travaux : curage, transport et épandage de sédiments
  • Frais généraux en lien avec le dossier : montage du dossier de demande d’aide, étude bathymétrique, analyse de sédiments (selon les cas si obligatoire)

 

·    Volet 2 : Aide à l’investissement individuel pour une réhabilitation complexe de retenues anciennes

  • Prestations de travaux : déconnexion de retenues, mise aux normes, réhabilitation de digues
  • Frais généraux en lien avec le dossier : montage du dossier de demande d’aide, montage du dossier de déclaration de réhabilitation le cas échéant

Critères d’éligibilité

·       Concerne les agriculteurs à titre principal et les formes sociétaires agricoles (exclusion des CUMA, ASA et SARL)

·       Le projet doit être conforme à la loi sur l’eau et donc le plan d’eau doit être connu des services de l’Etat et doit bénéficier d’un arrêté. Dans le cas contraire, une régularisation peut être engagée au préalable

·       Le plan d’eau a été créé il y a au moins 10 ans (avant le 31/12/2012)

·       L’investissement appuie un projet dont l’opportunité économique et environnementale est précisée dans le dossier de demande d’aide

Subvention

·       Taux d’aides du dispositif :                                      40 % (bonus +10% pour les Jeunes Agriculteurs)

·       Reste à charge sur le montant hors taxe                   50 à 60 %

 

L’aide est plafonnée à 20 000 € par exploitant, desquels sont déduits les montants d’aide de minimis touchés au cours des 3 derniers exercices comptables.