• novembre 4, 2022
  • Aucun Commentaire
  • 120

Journées Techniques Ovines nationales : Préparer l’élevage ovin aux nouveaux enjeux

Journées Techniques Ovines nationales : Préparer l’élevage ovin aux nouveaux enjeux

les participants ont particulièrement apprécié les visites d’élevages organisées par la
Chambre d’agriculture.

Notre département accueillait pour la première fois les journées des techniciens ovins Français à Gramat les 11 et 12 octobre. Deux jours pour approfondir les grands enjeux que doit relever cet élevage, de la santé des animaux à l’adaptation au changement climatique en passant par l’entretien du territoire et la prédation du loup.

 

La Chambre d’agriculture du Lot et l’Institut de l’élevage IDELE avaient concocté un beau programme de travail pour cette centaine de techniciens ovins venus de toute la France mais aussi d’autres pays moutonniers comme le Royaume Uni. Pendant deux jours, tous ces spécialistes ont échangé sur les dernières avancées en matière de recherches et d’expérimentations sur tous les grands secteurs qui touchent l’élevage ovin. Et il y en avait pour tous les goûts tant les thématiques traitées étaient larges. Le Président du syndicat d’élevage ovin Lotois, Etienne Fouché, s’est dit particulièrement fier d’accueillir tous ces techniciens qui travaillent au quotidien à promouvoir et améliorer l’ensemble de l’élevage ovin Français. Un secteur aujourd’hui confronté à une conjoncture vraiment difficile conjuguant le vieillissement des éleveurs, la baisse de production, les excès climatiques et la montée en puissance des prédateurs, notamment le loup. Pourtant, ces journées ont montré que les solutions techniques à tous ces problèmes existent bel et bien et commencent à être mises en œuvre. Bien sur, rien n’est acquis et comme partout, le plus difficile est toujours le changement des pratiques traditionnelles. C’est bien là le rôle clé de tous ces techniciens qui n’entendent pas baisser les bras mais au contraire relever ces défis et permettre le développement d’un élevage ovin qui s’avère particulièrement vertueux au regard des enjeux écologiques actuels, préservation de la biodiversité, captation du carbone ou entretien naturel du territoire.

 

les techniciens ovins Français étaient accueillis au grand couvent de Gramat

Conjoncture difficile

La production ovine se contractant, notre marché Français manque aujourd’hui très nettement d’agneaux, ce qui tire les prix vers le haut. Les chiffres montrent que le cheptel ovin viande français continue de baisser régulièrement avec des difficultés croissantes de renouvellement des troupeaux de 300 à 750 têtes qui représentent le cœur de la production. Le cheptel ovin lait se maintient mieux, le marché des produits laitiers ovins étant en développement. Pourtant, l’élevage ovin viande est toujours attractif mais plutôt pour des jeunes hors cadre familial qui s’installent sur des cheptels plus petits.

Il existe donc un réel problème de transmission des exploitations ovines spécialisées.

 

Visites d’exploitations

La Chambre d’agriculture avait préparé plusieurs circuits de visites d’exploitations autour de quatre thèmes d’actualité. Un circuit dédié à la sélection génétique, notamment le schéma à double étage Lotois. Un autre axé sur la valorisation de l’herbe avec le pastoralisme pratiqué sur nos causses. Un troisième orienté sur les nouveaux systèmes de production, notamment les brebis laitières. Et un quatrième sur la commercialisation en circuits courts. Ces JTO 2022 organisées dans le magnifique cadre du couvent de Gramat ont donc été un vrai succès, les participants ayant particulièrement apprécié le sens de l’hospitalité de la profession Lotoise et le travail de préparation des équipes de la Chambre d’agriculture.