Les fortes pluies de fin janvier ont provoqué la crue exceptionnelle des cours d’eau qui sont sortis de leurs lits. Si de nombreuses cultures ont été noyées, c’est principalement sur les berges des rivières Lot et Dordogne qu’on constate les dégâts les plus importants, berges emportées, chemins détruits et équipements noyés.