La production de palmipèdes gras est largement impactée par cette crise. Les producteurs indépendants ont vu leurs ventes chuter brutalement avec la fermeture des principaux débouchés
directs, marchés, foires, restaurants, ferme… Des pertes considérables de chiffres d’affaire qui les obligent à stocker leurs produits conditionnés et à réduire fortement voire stopper la production
de frais. Tous espèrent la levée rapide du confinement et la relance des activités commerciales pour reprendre leurs ventes. Pour ce qui concerne le groupement La Quercynoise, les ventes ont
chuté de 35 % en chiffre d’affaire. Le foie gras et les produits haut de gamme sont les plus impactés puisque les restaurants sont fermés et les repas festifs entre amis ou en famille interdits. Le magret
de canard résiste mieux car la grande distribution en prend davantage pour servir sa clientèle de ménages qui ont reporté leur consommation à la maison. Le groupement a donc adapté sa production
en la réduisant de 20 %. Il n’abat plus que quatre jours par semaine.