A l’occasion d’un déplacement dans la Creuse le 6 mars dernier, le ministre de l’Agriculture Julien Denormandie a indiqué la volonté du Gouvernement de faire entrer en vigueur dès le 1er septembre 2021, au lieu du 1er janvier 2022, la revalorisation des retraites des chefs d’exploitation de 75 à 85 % du Smic, votée par le Parlement en juin. Le ministre avait déjà évoqué cette éventualité à l’Assemblée l’été dernier.
Pour le syndicat agricole majoritaire, « il y a urgence à appliquer cette mesure qui permettra aux chefs d’exploitation à carrière complète d’atteindre un minimum d’environ 1 025 € par mois. Il est en effet profondément injuste qu’un agriculteur à carrière complète touche un minimum basé sur 75 % du Smic alors qu’un salarié bénéficie d’une retraite minimum calculée sur 85 % du Smic », indique-t-il.
De son côté, la Mutualité sociale agricole, qui gère les retraites agricoles, a indiqué qu’elle serait prête au 1er septembre prochain.
Nous veillerons par ailleurs à ce que ce soit bien la solidarité nationale qui finance cette revalorisation conformément aux engagements du Gouvernement. Nous avons encore en mémoire la revalorisation à 75 % du Smic, en 2016, qui avait été au final en partie supportée par les actifs agricoles.
Ce signal est attendu par les générations d’agriculteurs qui ont bâti l’agriculture Française sans ménager leurs efforts. Ils méritent cette reconnaissance !