Plusieurs centaines de convives ont participé au grand banquet organisé autour du veau fermier le dimanche 12 septembre.

Au cœur de la zone d’élevage, les acteurs de la filière du veau sous la mère avaient souhaité fédérer éleveurs, bouchers, cuisiniers et consommateurs pour montrer l’excellence de cette production emblématique de notre territoire. Les éleveurs s’étaient notamment mobilisés pour donner un coup de main volontaire afin de réussir ce grand banquet. Les autres corps de métier étaient également sur le pont, les artisans du goût (charcutiers, traiteurs, bouchers, boulangers…), la confédération générale de l’alimentation de détail, car tous ont compris la nécessité de se fédérer face aux attaques des lobbies anti-viande. Le repas était bien entendu centré sur le veau acheté au marché de Saint-Céré, préparé par les cuisiniers, une viande particulièrement savoureuse qui a régalé tous les convives. Cet élevage très implanté depuis toujours sur ce territoire a su évoluer vers un produit d’excellence dont les qualités sont aujourd’hui reconnues dans toute la France. Le représentant de la Chambre d’agriculture, Hervé Gauzin, soulignait d’ailleurs son authenticité et le caractère vertueux de cette production respectueuse de l’environnement. Il critiquait au passage l’hérésie que constitue la viande synthétique, pur produit industriel ultratransformé et trompeur sur ses qualités. Cette manifestation conviviale a aussi permis de mettre en valeur le savoir-faire des artisans en matière de découpe et de présentation des morceaux de veaux, une qualité appréciée des consommateurs.

 

Hervé Gauzin… critiquait au passage l’hérésie que constitue la viande synthétique, pur produit industriel ultratransformé et trompeur sur ses qualités.