Annoncé particulièrement prometteur au niveau de la fréquentation touristique, l’été 2021 se termine finalement sur une note moindre mais tout de même correcte. Même si les touristes sont venus en nombre, les contraintes sanitaires imposées dès le 21 juillet, notamment le Pass sanitaire, ont dissuadé une partie des visiteurs. La météo particulièrement fraîche a par contre favorisé la vente de certains produits fermiers.

On se souvient que l’été 2020 avait été particulièrement riche au niveau de la fréquentation touristique de notre département. Après un printemps totalement confiné, les Français étaient venus en masse se mettre au vert en Quercy. Des hébergements de tourisme aux visites de sites et aux prestataires de services, la saison avait connu une affluence record. Les activités d’agri-tourisme en avaient également largement profité avec des marchés très fréquentés, des gîtes affichant complet et partout de belles ventes de produits du terroir. Les professionnels avaient ainsi pu récupérer une bonne partie du manque à gagner du printemps.
Nouvelle donne
Ce printemps 2021 annonçait la même configuration que l’an dernier avec de fortes réservations et le même succès pour notre terroir. Mais c’était sans compter sur la reprise de l’épidémie due à la virulence du nouveau variant du Covid-19. Malgré la vaccination d’une bonne partie de la population, les contaminations sont reparties très fortement à la hausse dès la fin juin. Le gouvernement a donc été obligé de réinstaurer à partir du 21 juillet toute une série de mesures contraignantes pour limiter sa progression. Les gestes barrière et le port du masque en constituent le socle mais la mesure qui s’est avérée la plus dissuasive est la mise en place du Pass sanitaire. L’obligation de présenter ce Pass sanitaire pour pouvoir entrer dans les restaurants, bars, cinémas, théatres, visites de site touristique, visites de fermes et plus généralement l’ensemble des lieux de culture et de loisir, a dissuadé certains visiteurs. L’obligation de respecter des distances et le contingentement des visites a également poussé certains touristes à renoncer. Des annulations de dernière minute sont venues ternir la fréquentation générale de notre département. Globalement, cette saison estivale n’a donc pas réédité le succès exceptionnel de l’an dernier mais reste tout de même correcte.
Effet climat
L’autre paramètre majeur de cet été est la météo particulièrement fraîche et capricieuse. Notre pays n’avait pas connu un tel climat estival depuis bien longtemps, le Quercy s étant plutôt habitué aux étés secs et caniculaires depuis plusieurs années. Cette fraîcheur a eu des conséquences très nettes sur les productions fermières avec des impacts très différents. Les ventes de spécialités carnées, foie gras, magrets, charcuteries, plats cuisinés, viandes, de fromages et de vins en ont largement bénéficié. La météo a favorisé ces spécialités gastronomiques. Les fruits d’été, déjà touchés par le gel du printemps, en ont par contre pâti. Sur les marchés comme dans les exploitations agricoles, les chiffres d’affaire s’avèrent donc très liés au type de produit proposé. De même les visites de fermes ont attiré beaucoup de touristes car la température fraîche les a écarté des zones de baignade. Les grands sites touristiques Lotois étant souvent complets ou plus difficile d’accès, beaucoup de visiteurs sont venus à la ferme. On note également d’excellents remplissages des restaurants Lotois, tous niveaux de qualité confondus, car la météo a clairement favorisé la villégiature gastronomique. Au final, c’est une saison estivale très atypique mais assez correcte pour les producteurs fermiers et les activités d’agri-tourisme.