C’est parti pour le salon de l’Agriculture 2020. Comme chaque année, le comité de promotion des produits du Lot y organise un magnifique stand en partenariat avec le Département, la Chambre d’Agriculture et les filières de production. Objectif, montrer l’excellence du Lot sous la bannière Oh my Lot.

Le salon international de l’Agriculture aura lieu toute cette semaine porte de Versailles à Paris. Plus de 600 000 visiteurs y sont attendus, une vitrine incontournable pour tous les territoires agricoles. Sur le Lot, le comité de promotion a fédéré une trentaine de partenaires autour d’un magnifique stand de 85 m² qui s’affiche dans le hall 1 des animaux grâce à la caussenarde. Ce stand « Causses du Lot » présentera toutes nos productions agricoles d’excellence mais aussi cette année les artisans qui les subliment avec les restaurateurs des bonnes tables du Lot et les artisans du goût. Un espace dégustation est aménagé et sert de base pour les préparations et les jeux proposés par l’animateur du stand, Jérôme Piot, qui distribuera des petits souvenirs du Lot aux gagnants des Quiz. Bien entendu les éleveurs seront présents pour expliquer leur métier aux côtés des producteurs de fromage rocamadour et des animateurs de Lot Tourisme pour la promotion de nos sites.
Attractivité
Sous le slogan départemental « Oh my Lot », ce stand porte le message « l’agriculture vous tend les bras » afin d’attirer de nouveaux candidats au métier et installer des jeunes agriculteurs pour assurer le remplacement des nombreux départs en retraite. Un message qui se veut résolument positif en affichant toutes les opportunités présentes sur notre département, aussi bien au niveau des nombreuses filières de production que de la pluralité des modes d’exploitation. Un message qui s’adresse clairement aux personnes hors cadre familial, non lotoises, mais potentiellement intéressées par le Quercy. En effet, les enfants d’agriculteurs sont aujourd’hui trop peu nombreux pour assurer la relève. Il faut donc attirer ce nouveau public pour maintenir la dynamique de notre espace rural.
Concours général agricole
Le prestigieux concours général agricole verra s’affronter les meilleurs produits français dans toutes les catégories végétales comme animales. La Chambre d’Agriculture a organisé l’enregistrement des produits lotois avec une forte demande ( 231 échantillons présentés par 67 candidats dans toutes les catégories : vins, fromage rocamadour, produits laitiers, foie gras, charcuteries, viandes, huile de noix, safran…) Elle a notamment organisé sous le patronage de la DDT la pré-sélection des vins au pôle viticole d’Anglars-Juillac le 5 février. Un jury composé de vignerons, techniciens et consommateurs a dégusté 85 échantillons de vins de Cahors et vins IGP Côtes du Lot pour en sélectionner une cinquantaine qui monteront à Paris pour la grande finale. Les produits distingués par des médailles ( or, argent, bronze) bénéficient ensuite d’un élan promotionnel pendant toute leur durée de commercialisation.
Les meilleurs animaux
Le concours des meilleurs animaux d’élevage est également un temps fort du salon. Cette année, trois élevages lotois auront le privilège de monter des animaux à Paris pour les grandes finales. En Prim’Holstein, le GAEC de Lespinasse amènera sa vache Lila. En Blonde d’Aquitaine, l’élevage Cadiergues montera sa vache Lara suitée de Précieuse. c’est la deuxième année qu’elle est sélectionnée pour la finale, une distinction rare. Fabien Cadiergues précise « elle est née sur la ferme, c’est la fille de notre ancien taureau Falcon. On a remarqué très vite ses aptitudes tant au niveau de sa morphologie que de sa reproduction. Elle a cinq ans et a déjà vêlé deux fois. Présélectionnée à Cournon, elle a été retenue pour Paris lors de la sélection de janvier à Villeneuve d’Aveyron… »
Enfin, Maxime Bennet de Sousceyrac amènera pour la première fois sa vache Limousine Nicoline. C’est le fruit d’un long travail de cette famille d’éleveurs passionnés. La famille Bennet a des vaches inscrites au herd book depuis 1994 mais a réellement débuté la sélection en 2007. Elle commence alors à amener ses animaux en concours à ce moment là, d’abord au niveau départemental puis régional et enfin national. A 26 ans, Maxime Bennet est installé au GAEC du rocher avec ses parents et a toujours eu la passion des animaux. Elève de l’école d’Agriculture, il avait même gagné le concours national de jugement d’animaux par les jeunes « Nicoline est une vache de 28 mois née sur la ferme. Elle pèse 960 kgs et possède une très belle conformation. Je l’ai présentée en pré-sélection à Lubersac avec 40 autres génisses limousine, l’élite de l’élevage Français. Les juges n’en ont retenu que 6 dont Nicoline ! Le niveau de sélection est donc extrêmement relevé et c’est déjà un exploit d’avoir été retenu pour la finale nationale. Je vais maintenant la préparer au mieux pour ce grand show Parisien.. »
Finale nationale des ovinpiades
Trois élèves lotois sont qualifiés pour la grande finale nationale qui aura lieu samedi 22 février. Théo Buerle, Clara Viguié et Adrien Rames ont brillamment franchi les sélections départementale puis régionale pour défendre les couleurs de notre département et de leurs établissements d’enseignement agricole, Animapôle et le CFAA/CFPPA du Lot. Une lourde tâche compte tenu du niveau très relevé des finalistes nationaux de ces ovinpiades2020.