Après celle de 2018, notre département a subi une nouvelle sécheresse en 2019. Sous l’impulsion de la FDSEA et JA du lot avec l’appui de la chambre d’agriculture et l’aide de Joel LIMOUSIN, responsable des dossiers calamités à la FNSEA, la profession a sollicité l’administration pour obtenir une reconnaissance calamité agricole à la fois pour des pertes de fonds sur prairies et pour des pertes de récoltes sur fourrages.