• décembre 7, 2021
  • Aucun Commentaire
  • 298

Bessonies Une banque de travail où tout le monde y trouve son compte !

Bessonies Une banque de travail où tout  le monde y trouve son compte !

La Cuma de Bessonies travaille en entraide depuis toujours sur les chantiers ensilage herbe et maïs. Elle vient de se doter d’une banque de travail pour clarifier le rôle de chacun.

Un constat des répartitions des tâches à effectuer révélait que comme dans beaucoup de collectif certains adhérents effectuent plus d’entraide pour d’autres et en reçoivent peu. C’est pourquoi, fin 2020, le président de la Cuma, Pascal ISSERTES a sollicité la Fédération, pour créer une banque de travail avec 8 adhérents.
Par le biais d’un Dina, la fédération a accompagné la Cuma en 3 étapes :
La banque de travail est un outil qui permet de clarifier le travail en entraide et de comptabiliser les échanges de matériel individuel ou de main d’œuvre réalisés entre agriculteurs.

  • Évaluer… …en points
    Les agriculteurs concernés ont en premier lieu attribuer des valeurs aux choses qu’ils veulent échanger. Combien de points vaut un tracteur ? Le temps de tel travail ? D’un groupe à l’autre, les valeurs diffèrent
  • Enregistrer les points
    Au fur et à mesure des travaux, il faut enregistrer les unités échangées au sein de la “banque”. La fédération a fourni des documents pour enregistrer les tâches effectuées quotidiennement pendant les périodes ensilage, puis ces renseignements sont saisis par 2 responsables désignés (dans un fichier Excel élaboré par la FDCUMA46 sur mesure), qui donne le résultat.

  • Équilibrer
    L’objectif est évidemment l’équilibre. Les soldes peuvent cependant être reportés sur l’année suivante, voire monnayés. Il faut dans ce cas affecter une valeur de base au point (ex : 1 point = 1h). Quand on observe des différences structurelles trop importantes entre membres de la banque, l’équilibre, même dans le temps, peut être difficile à atteindre, c’est pourquoi la Cuma de Bessonies a fait le choix de donner une valeur monétaire au point, et la somme obtenue vient en déduction ou en rajout de leur facture annuelle… et tout le monde y trouve son compte !
    Pour la clôture annuelle de l’activité, un repas sera organisé afin de renforcer l’esprit d’équipe et la cohésion du groupe.