• décembre 21, 2021
  • Aucun Commentaire
  • 540

Filière noix Création d’une interprofession InterNoix Sud-Ouest

Filière noix Création d’une interprofession InterNoix Sud-Ouest

Après de nombreuses années d’inactivité de l’ancienne interprofession Frinop, certaines organisations nucicoles (Organisations de producteurs, producteurs indépendants, metteurs en marché et transformateurs) ont décidé de reconstituer une interprofession pour défendre les intérêts de leurs adhérents.

La production de noix a connu depuis dix ans un très fort développement, bénéficiant d’un marché international particulièrement porteur. De nombreuses plantations nouvelles ont été réalisées sur l’ensemble du bassin sud-ouest. Mais cet essor a été encore plus marqué chez les grands pays producteurs de la planète comme le Chili, l’Argentine ou Les Etats Unis. Le volume de production mondial a beaucoup augmenté et a fini par peser sur le marché et les prix qui se sont effondrés ces dernières années. Rappelons que la noix dépend entièrement d’un prix de marché mondialisé car les échanges internationaux de ce fruit à coque sont importants. D’ailleurs, la production Française des deux bassins, Isérois et Sud-ouest, est elle-même exportée à près de 80 % et dépend donc totalement de cette tendance mondiale.
Représentation
Les opérateurs économiques de notre bassin Sud-ouest sont conscients de ce contexte structurel et ont décidé de se regrouper au sein de cette nouvelle interprofession qui sera chargée de les représenter et de les défendre auprès des pouvoirs publics et des collectivités territoriales. Cette interprofession réunit l’ensemble des acteurs de la filière noix et de ses dérivés des régions Nouvelle-Aquitaine, Occitanie et Centre. Elle s’est donnée pour mission principale de permettre la concertation entre tous ces acteurs afin de définir les meilleures orientations collectives pour garantir l’avenir de cette filière. En outre, elle participera également à la stratégie de communication mais aussi de recherche sur la noix.
Management
Cette interprofession est basée au pôle interconsulaire de Dordogne à Coulounieix-Chamiers. Elle est dirigée par un conseil d’administration composé de 15 membres représentant les Organisations de Producteurs, les producteurs indépendants, les metteurs en marché et les transformateurs. L’assemblée générale est également composée d’un collège de membres associés, sans voix délibérative mais ayant voix consultative, qui ne cotisent pas mais qui représentent les organisations professionnelles (syndicats professionnels, comités du noyer, Chambres d’agriculture, Stations expérimentale de Creysse, pépiniéristes, Inrae). Cette interprofession privilégie donc une orientation économique. Le nouveau conseil d’administration d’InterNoix Sud-ouest a élu cet été son bureau. Il est présidé par Fabien Joffre (collège OP Coop Cerno), avec comme vice-président Yannick Roulland (collège metteurs en marché et transformateurs, Euro Fruits), puis comme secrétaire Cécile Vidal (collège producteurs indépendants, Charente) et trésorier Alain Chaumont (collège metteurs en marché et transformateurs, Fruisec). Il s’est mis immédiatement au travail
Stratégie
Les dirigeants ce cette interprofession ont déclaré « beaucoup de décisions concernant la noix et les fruits à coque sont prises à l’échelle de la France ou même de l’Europe. Si nous ne sommes pas réunis en interprofession et donc éparpillés, nous ne sommes pas visibles et pas écoutés. Nous avons souhaité remettre en route cette structure pour être un interlocuteur légitime et faire entendre notre voix aux côtés de nos collègues du Sud-Est ou de l’Europe… ». Les missions de cette interprofession vont donc s’articuler autour des axes prioritaires que sont la stratégie de production, l’amélioration de la compétitivité, la commercialisation et la communication de la noix du Préigord.