• février 10, 2022
  • Aucun Commentaire
  • 451

Prairies Le point sur les sommes de températures

Prairies Le point sur les sommes de températures

Le prix des engrais flambe ! L’association avec des légumineuses permet de baisser les besoins en fertilisation azotée des prairies, comme le déprimage et le pâturage, puisque les animaux en rejettent la majeure partie. Si les stocks le permettent, en cas d’arbitrage sur les prairies à fertiliser, privilégier les prairies uniquement fauchées.

L’apport d’azote minéral sur les prairies se fait en une seule fois entre 200 et 250 degrés-jours cumulés à partir du 1er janvier. L’azote apporté au bon moment favorise le tallage et la pousse. L’azote apporté trop tôt n’est pas absorbé par l’herbe et peut se perdre par volatilisation, dénitrification ou lixiviation. Un décalage de 100 degrés-jours (2 à 3 semaines environ) peut provoquer une baisse du rendement de 30%. L’azote apporté trop tard peut aussi provoquer des problèmes de santé pour les animaux, liés à l’excès d’azote soluble dans les fourrages.

Il a fait froid en ce début d’année et nous ne sommes pas encore à 200 degrés-jours, la date précise sera communiquée, pour chaque secteur du département, dans le Bulletin Herbe & Fourrages.

Les conseils du Bulletin Herbe & Fourrages :
Pour des fourrages de qualité et des animaux en bonne santé !
Pour calculer votre dose d’azote et être informé de l’évolution des sommes de températures pour une bonne exploitation de l’herbe sur la campagne,
n’hésitez pas à vous abonner au Bulletin Herbe & Fourrages
de la Chambre d’Agriculture du Lot par email, c’est gratuit !
Pour cela envoyez une demande par email à : herbe@lot.chambagri.fr