• mars 21, 2023
  • Aucun Commentaire
  • 455

Agro-Bachelor « Métiers du conseil en élevage » : Le parcours porcin de retour à Bernussou

Agro-Bachelor « Métiers du conseil en élevage » : Le parcours porcin de retour à Bernussou

Après une année de pause, la filière porcine retrouve sa formation spécialisée sur les métiers du conseil en élevage, à travers l’Agro-Bachelor, au pôle de formation à Bernussou, en partenariat avec l’école de Purpan. Cette formation ré-ouvre en septembre prochain, par alternance et par apprentissage.

 

Cet Agro-Bachelor est bien connu en parcours bovins lait et bovins viande. A partir de la rentrée prochaine, Bernussou la décline en parcours porcin, à l’image de l’ancienne licence pro (en 2022/23, la licence pro est devenue Agro-Bachelor 3ème année). «Il y a une réelle volonté des professionnels de la filière porcine de relancer cette formation car la demande est là ! Les entreprises de conseils en élevage sont en recherche de profils sur cette production», atteste Jean-Michel Orlhac, directeur du pôle de formation de Bernussou. «Nous avons la chance sur notre site, de disposer de deux ateliers en bovins lait et viande et de pouvoir travailler la production porcine par le biais du GIE porcin à proximité», explique le directeur.

 

Formule par apprentissage

Bernussou s’est mis en quête d’un formateur spécialisé «Suite au départ en retraite de Xavier, nous avons recruté Simon Leroux, qui connaît bien la production porcine de par son parcours personnel et les métiers du conseil en élevage de par son expérience professionnelle». L’Agro-Bachelor parcours porcin est à l’image de celui en parcours bovins lait et bovins viande c’est-à-dire qu’il apprend aux jeunes à apporter un diagnostic et un conseil technico-économique en élevage, à accompagner et animer des projets avec différents acteurs de la filière mais aussi à s’insérer dans la politique commerciale de l’entreprise. La formation est ouverte aux titulaires d’un bac+2 (BTS, DUT, DEUG ou équivalent) de préférence dans le secteur agricole ou aux personnes ayant une expérience professionnelle équivalente à un bac+2. Elle se déroule en contrat d’alternance ou d’apprentissage (nouveauté sur 2023) sur la base de 17 semaines en centre et 35 semaines en entreprise. «Les jeunes peuvent cibler des coopératives, groupements de producteurs, entreprises d’agro-fournitures …), filières de qualité, schémas de sélection ou encore la responsabilité d’un atelier porcin pour mettre en application une activité de conseils, d’analyse, de management…», détaille Simon Leroux, responsable pédagogique de l’Agro-Bachelor parcours porcin.

 

En recherche de professionnels

Cette formation technique supérieure s’appuie sur un réseau de professionnels qui interviendront auprès des jeunes sur les différentes thématiques abordées (alimentation, reproduction-génétique, conseil sanitaire et environnemental, organisation de l’élevage, approche technico-économique…). «Nous souhaitons d’ailleurs étoffer notre réseau de professionnels et c’est pour cette raison que Simon va à la rencontre des acteurs locaux de la filière porcine pour faire connaître notre formation et les y intéresser». Ces professionnels pourront intervenir auprès des jeunes soit lors de mises en situation de conseils concrètes sur des élevages, d’organisation et de gestion de projets agricoles, d’enseignements organisés en thèmes ou encore de projets tuteurés sur les filières européennes à travers un séjour de 2 semaines à l’étranger. Une session d’étude sera également organisée en Bretagne, «fief» de la production porcine française, afin de découvrir et visiter des structures tels que l’abattoir de la Cooperl, le marché du porc breton…  A travers le partenariat avec l’école d’ingénieurs de Purpan, Bernussou consolide son identité de formation agricole supérieure et permet à ses étudiants de bénéficier de moyens pédagogiques innovants. «C’est une reconnaissance de notre offre de formation, la seule spécialisée sur le porc dans le grand sud !», avance Jean-Michel Orlhac. Le recrutement pour cet Agro-Bachelor est ouvert dès à présent.

Pour en savoir plus : bernussou@aveyron.chambagri.fr.

Eva DZ