• mars 30, 2023
  • Aucun Commentaire
  • 442

FDSEA : Rencontre avec la préfète

FDSEA : Rencontre avec la préfète

Comme veut la tradition, le Bureau FDSEA du Lot a rencontré Mme la Préfète pour présenter la nouvelle équipe. L’occasion de ce rendez vous pour faire le point sur de nombreux dossiers.

 

Crise Filière Noix

Les producteurs et les organismes metteurs en marché se retrouvent avec des stocks importants qui ne partent pas ! 2000 tonnes de noix sont encore dans les fermes du Lot. L’inquiétude grandit dans les exploitations agricoles avec de vrais problèmes de trésorerie, de stockage et de conservation des noix à la clé. En ce qui concerne les prix, ils sont totalement déconnectés des coûts de revient. La profession est consciente que le problème d’assainissement du marché est mondial et nécessite une stratégie globale de la filière noix Française sur plusieurs années. Mais le Département Lot a aussi son rôle à jouer concernant la communication. Pour autant, des solutions d’urgence sont à prendre pour répondre aux problèmes actuels des producteurs. Elle a réitéré sa demande concernant le déblocage d’un fonds d’urgence.

 

Grippe aviaire

Concernant les dossiers indemnités IAHP volet vide sanitaire, la FDSEA constate que le mode de calcul est très défavorable pour certains en fonction de la date de reprise d’activité. Pour les producteurs hors zone, aucune indemnisation n’est prévue. Pour autant, eux aussi sont impactés par le manque d’approvisionnement.

 

Réforme de la PAC

Dans le Lot, le critère de chargement minimal à 0,2 UGB/ha va poser problème. L’évolution des règles d’admissibilité va affecter négativement les exploitations les moins chargées. En particulier les systèmes ovins du causse. Ce critère de chargement se base sur un taux national non adapté à notre territoire. Avec un seuil de 0,2UGB/ha admissible, de nombreuses surfaces pastorales risquent d’être exclues des aides PAC. On peut se questionner sur l’avenir de ces espaces si demain, ils ne sont pas entretenus. En ce sens, la FDSEA a attiré l’attention sur les incidences que cette proposition aurait sur les systèmes pastoraux.

 

Installation

Depuis le 1er janvier 2023, les missions relatives aux aides à l’installation ont été transférées au Conseil Régional, autorité de gestion du nouveau programme européen. Il est du devoir des organisations professionnelles et administrations, d’assurer une continuité des missions de service public et d’accompagnement des porteurs de projet. La FDSEA a insisté sur le fait que ce changement doit en aucun cas impacter un dossier d’installation. D’autres dossiers ont été abordés comme le projet du sous bassin du Lot, la prédation, les dégâts de gibiers, la loi Egalim au niveau de la viticulture. Et enfin les retraites des anciens exploitants. Concernant la revalorisation des années entant qu’aide familial ou conjoint collaborateur.