• avril 28, 2023
  • Aucun Commentaire
  • 437

Jeunes agriculteurs : Savoir utiliser les réseaux sociaux

Jeunes agriculteurs : Savoir utiliser les réseaux sociaux

Les jeunes agriculteurs du Lot étaient réunis en assemblée générale le 17 mars à Durbans sous la présidence de Julien Vielcazal. Ils avaient invité une spécialiste en communication pour décrypter l’usage des réseaux sociaux et en faire la meilleure utilisation.

Actifs tout au long de l’année 2022, les jeunes agriculteurs se sont impliqués dans de nombreux dossiers pour défendre le métier et l’installation des jeunes sur notre département. L’actualité leur a malheureusement donné de nombreuses occasions de faire entendre leur voix car plusieurs crises majeures ont touché les agriculteurs. Le Président Julien Vielcazal les a abordées lors de son rapport d’activité.

 

Une activité soutenue

Il a d’abord parlé de la grippe aviaire qui a impacté très lourdement la filière palmipède Lotoise au printemps 2022. Avec de nombreux élevages contaminés et un arrêt forcé de production sur la majeure partie du département, les éleveurs touchés se sont retrouvés dans l’impasse. Les jeunes agriculteurs se sont mobilisés aux côtés de leurs aînés pour obtenir des aides d’urgence et sauver cette filière d’excellence. Puis l’été fut marqué par une terrible sécheresse qui a compromis les récoltes fourragères et asséché également les trésoreries des exploitations. La profession s’est immédiatement mobilisée pour faire constater les pertes réelles et obtenir le classement de notre département en catastrophe naturelle. Au total,1200 dossiers de demande d’indemnisation ont été déposés en DDT pour un montant global conséquent de 2,6 millions d’euros. L’instruction de ces dossiers suit son cours, la DDT souhaitant les boucler avant fin avril. Julien Vielcazal soulignait que c’était le dernier dossier calamité monté dans ce cadre car le système change en 2023 avec la mise en place de la nouvelle assurance récolte. Il intervenait ensuite sur le problème du loup arrivé sur le causse central en mai 2022. Ses attaques régulières sur les troupeaux ovins ont causé de grosses pertes, plus de 200 brebis égorgées à ce jour ! Toute la profession souligne qu’il met en péril notre mode d’élevage ovin basé sur le pastoralisme, et qu’il faut renforcer les tirs de défense. Il appelait la préfecture à maintenir la stratégie déployée en la matière. Cet automne, une autre crise de filière a surgi avec la mévente des noix. Quentin Rayjalen expliquait les causes et surtout les conséquences dramatiques pour les nombreux producteurs de notre région. Il appelait les pouvoirs publics à l’aide pour permettre aux producteurs de les stocker dans de bonnes conditions et lancer un programme de promotion de la noix auprès des consommateurs Français. Julien Vielcazal abordait aussi le plan bâtiment (PCAE) pour déplorer que les dossiers de demande de subvention traînent en longueur et que les jeunes ayant investi ne veulent pas payer les intérêts de retard ! Enfin, il se félicitait que le nombre d’installations aidées se maintienne à un bon niveau sur l’année avec quarante dossiers. Mais il se disait préoccupé par le retard pris en ce début 2023 pour le transfert de l’instruction des dossiers au Conseil Régional.

 

De g. à d. Jean Baptiste Gibert, Quentin Rayjal, Julien Vielcazal et Clément Rouquié

Réseaux sociaux

Véronique Michel brossait ensuite l’historique et l’actualité des différents réseaux sociaux (Facebook, Twitter, Instagram, Snapchat, WhatsApp, Tik Tok…). Elle en expliquait l’intérêt mais aussi les limites en donnant quelques conseils sur leur utilisation. Construire une stratégie de communication avec ces réseaux passe par des règles fondamentales : faire savoir, gagner la confiance et être présent régulièrement. Elle précisait les différences entre ces réseaux et la nécessité de choisir le plus adapté au type de communication que l’on souhaite instaurer. Elle alertait également sur les risques car ce qui y est publié ne s’efface jamais. Elle incitait donc les utilisateurs à être prudent en publiant les informations personnelles et en se mettant en scène. Il convient de garder un certain recul et de persévérer pour se créer un réseau de personnes qui suivent.