• mai 5, 2023
  • Aucun Commentaire
  • 672

Cauvaldor : Les élus se forment aux enjeux de la transmission agricole

Cauvaldor : Les élus se forment aux enjeux de la transmission agricole

La réunion se tenait au grand couvent à Gramat

 

La Chambre d’agriculture a organisé une rencontre pour présenter aux élus de la communauté des communes Cauvaldor les enjeux de l’installation en agriculture sur leur territoire et les démarches de transmission.

 

La communauté des communes Cauvaldor a signé un partenariat avec la Chambre d’agriculture pour accompagner les grandes mutations des agriculteurs de son territoire, notamment le renouvellement des générations. En effet, là comme ailleurs, on s’aperçoit que de nombreux exploitants arrivent à l’âge de la retraite sans avoir de successeur, mettant en péril l’avenir de leurs productions. L’enquête réalisée par la Chambre d’agriculture montre que 160 agriculteurs souhaitent cesser leur activité dans les cinq ans, dont une bonne partie sans relève assurée. La transmission de ces fermes représente donc un enjeux majeur sur ce territoire, et ses élus souhaitent mieux le maîtriser.

 

Dossier complexe

Les rencontres entre la profession et les élus de Cauvaldor ont mis en évidence que beaucoup d’élus ne connaissent pas bien la problématique de la transmission des exploitations agricoles. Il est vrai que ce domaine est complexe car il conjugue de nombreux enjeux, économiques, patrimoniaux, familiaux, sociaux…Il est rapidement apparu la nécessité de former ces élus afin de leur donner les clés de compréhension et de décision sur ce sujet. C’est pourquoi la Chambre d’agriculture a organisé cette première réunion qui s’est tenue le 21 février au grand couvent à Gramat. Plusieurs élus, Maires, Adjoints, conseillers municipaux, avaient répondu à l’invitation. Nathalie Rossi-Larrieu du service Installation/transmission de la Chambre d’agriculture y a présenté les grandes étapes de la transmission d’une exploitation agricole et leurs conséquences. Qu’il s’agisse d’une installation dans le cadre familial ou la reprise par un candidat hors cadre familial, les démarches doivent être commencées bien en amont car elles sont longues. La Chambre d’agriculture accueille et accompagne tous les candidats porteurs de projets et a mis en place différents outils : le point accueil installation, des réunions d’information, les stages préparatoires… La Chambre régionale a réalisé une grande enquête mettant en évidence les facteurs de réussite des projets d’installation : le niveau de formation suffisant, la cohérence économique du projet, l’assiduité du candidat, l’obtention des aides (DJA…). On s’aperçoit qu’il est plus facile de s’associer à un agriculteur déjà en place ou de reprendre une ferme existante, que de créer une activité de toutes pièces. La faisabilité, la viabilité et la vivabilité du projet sont les trois critères fondamentaux à respecter.

 

Témoignages

Pour rendre ces informations plus concrètes, la Chambre avait demandé à deux jeunes de venir témoigner sur leur parcours d’installation. Guillaume Alibert et Cyril Menzi ont expliqué leur arrivée sur le GAEC de Mordesson à Rignac. Ils ont insisté sur les étapes et les choix à réaliser, la problématique de l’habitat pas facile à trouver en milieu rural… Ce moment d’échange avec les élus a aussi permis de cerner les motivations et les contraintes de ces jeunes. Leurs attentes ont évolué ces dernières années et ils ont fait part de leur état d’esprit, un élément déterminant à prendre en compte pour séduire ces nouvelles générations et les inciter à venir s’installer sur notre territoire.