• mai 17, 2023
  • Aucun Commentaire
  • 374

Noix du Périgord AOP : Conquérir le marché Français

Noix du Périgord AOP : Conquérir le marché Français

Dans une conjoncture économique particulièrement difficile, le syndicat des producteurs de noix AOP du Périgord entendre doubler d’efforts de communication pour inciter les Français à consommer la noix du Périgord.

Les producteurs de noix du Périgord, adhérents du syndicat, étaient réunis en assemblée générale le 28 avril à Terrasson sous la présidence de Fabien Joffre. Ils y ont dressé le bilan de l’activité du syndicat dans un contexte particulièrement difficile avec l’effondrement du marché, la mévente des noix et des prix catastrophiquement faibles. Devant cette situation de surproduction mondiale, la filière professionnelle Française ne voit qu’une solution pertinente, relancer la consommation de noix dans notre pays et privilégier la noix locale. Le syndicat entend y jouer son rôle en renforçant la communication autour de son fruit de qualité. Il prépare une nouvelle campagne de promotion axée sur le digital pour rappeler que la noix est un fruit recommandé pour la santé et le bien être. Son objectif est de toucher un maximum de concitoyens en jouant sur la fibre patriotique et sur l’origine locale de la noix.

 

Bilan d’activité

Sur la campagne 2021/2022, 1723 tonnes de noix ont été commercialisées sous l’AOP « Noix du Périgord » :4 tonnes de noix fraîches, 1098 tonnes de noix sèches et 249 tonnes de cerneaux. On note que ces ventes se font principalement en France, 98 % des noix en coque et 90 % des cerneaux. C’est donc bien le marché intérieur qui valorise le signe officiel de qualité. Sur les cinq dernières années, le volume moyen commercialisé sous AOP représente environ 23 % du potentiel de production. Le syndicat travaille à développer ce chiffre en engageant une modification du cahier des charges pour y intégrer la variété Fernor, modifier la densité de plantation et autoriser l’énoisage mécanique. Il a lancé des enquêtes auprès des producteurs mais ces modifications prendront plusieurs années. Il travaille également sur la transformation en huile de noix AOP , avec un volume en progression (13629 litres pour la récolte 2021). L’extraction à chaud est privilégiée, représentant 94 % des volumes commercialisés. Les deux commissions d’examen organoleptiques ont permis de déguster 19 échantillons qui ont été déclarés conformes. Certains producteurs ont fait savoir qu’ils trouvent le cotisation un peu chère, mais le syndicat a expliqué qu’on est encore loin des volumes prévisionnels qui permettraient de bien asseoir le produit.

 

Communication

En 2022, le levier de communication a été principalement centré sur le vingtième anniversaire de l’AOP. Le syndicat a multiplié les actions, création d’une vidéo promotionnelle, mise en place d’un jeu concours, relations presse dans de nombreux journaux, création de goodies, lancement d’une campagne radio sur NRJ, CHERIE FM et NOSTALGIE. Il a également participé à plusieurs manifestations promotionnelles avec Irqualim, le comité de promotion des produits du Lot, l’agence alimentaire de Nouvelle Aquitaine, Origine et Qualité Périgord… De multiples rendez-vous qui ont permis de toucher les consommateurs et de valoriser les noix et l’huile de noix sous AOP. Un programme qui sera renforcé dès la rentrée 2023 par la nouvelle campagne digitale destinée à toucher un public de consommateurs plus jeune.